Né à Strasbourg le 31 août 1921 et décédé à 96 ans, le vendredi 6 avril 2018, Alfred est le seul enfant d’Albert Kuen et Lina, née Kaetzel.
Il a une enfance heureuse et grandit dans un foyer qui s’aime.
Sa maman joue un rôle important dans sa vie, puisque depuis tout petit, elle prie et chante des cantiques avec lui. Elle lui donne un bel exemple de vie chrétienne consacrée, et lui transmet sa confiance en Dieu.
Élevé dans l’église luthérienne d’Alsace-Lorraine, il fait sa confirmation à 14 ans. Cette expérience est marquante, parce qu’il prend au sérieux cet engagement avec Dieu et cela forme la base de sa foi personnelle.

Comme il n’a ni frère ni sœur, ses parents ont la bonne idée de l’envoyer aux réunions de l’UCJG (Union Chrétienne de Jeunes Gens) pour qu’il se lie à d’autres jeunes de son âge. Là, un pasteur leur raconte des histoires de la Bible. Lors d’une colonie dans les Vosges, les méditations chrétiennes répondent à sa quête de vérité. La lecture de la Parole devient vivante grâce à une autre traduction que celle de Luther. Déjà naît en lui l’idée d’avoir en français une version moderne de la Bible. Impressionné par la tentative de suicide d’un campeur, il constitue pour la première fois un groupe de prière et expérimente les bienfaits de la prière en commun. Il mettra cela en application sa vie durant.

En 1937, il entre à l’École Normale des Instituteurs à Strasbourg. Le cours de ses études s’interrompt brusquement en 1938 : alors qu’il visite une carrière géologique, une chute de plusieurs mètres déclenche une pleurésie, compliquée par un début de tuberculose. à la même période sa mère décède brutalement. Mis à l’écart pendant deux semestres dans un préventorium, voyant aussi le comportement d’adultes désœuvrés, il a de quoi méditer sur le sort des humains…
Après coup, il mesurera combien Dieu était aux commandes de ces événements puisque, à cause de – ou grâce à – ce retard, il a évité de demander un poste en Afrique du nord, où plus tard plusieurs de ses camarades ont été enrôlés et sont morts.

Le prochain bouleversement se produit en 1939 lors du déclenchement de la guerre. Le 1er septembre, il peut quitter Strasbourg par le dernier train « libre » et rester chez des proches à Guebwiller jusqu’au moment où, en novembre, il est convoqué pour rejoindre Périgueux, où toute l’École Normale est transplantée.
C’est le début d’une grande aventure qui – conjuguée à une bonne dose d’idéal et d’insouciance juvénile – est plutôt exaltante. En effet, il se retrouve avec deux autres luthériens, un mennonite et un baptiste pour prier et lire la Bible. Leur recherche de lieux tranquilles, à l’abri des autres, les mènent dans divers lieux hétéroclites (salle de douches, atelier de menuiserie, serre de jardin…). Leur but est d’appliquer la Parole de Dieu, de mettre en œuvre les principes de l’église primitive. Ainsi ensemble ils découvrent au fur et à mesure divers thèmes essentiels de la vie chrétienne. Ils mettent ce qu’ils ont en commun, et vivent toutes sortes d’expériences. Ils témoignent aussi à leurs camarades et des expressions codées signifient que « Le Groupe » grandit.

Leur soif de la Parole, leur authenticité, leur curiosité, leur ouverture, les font piocher dans tous les livres à portée de main, faire des kilomètres à vélo pour rencontrer un chrétien, établir « un Grand Programme »… Rien ne les arrête : même pendant les congés ils se retrouvent dans des lieux inoccupés pour des camps, où ils se penchent sur de nouveaux sujets bibliques. Leur proximité les uns des autres, leur amour de la nature et leur penchant pour les farces compense les rigueurs de la guerre.
Alfred cherche toutes les occasions pour se procurer des livres et étudier.
Plusieurs années se succèdent avec toutes sortes de péripéties.

En avril 1943, la menace devient concrète, puisque les soldats allemands entourent l’École Normale, mitraillette au poing. Alfred fait partie des jeunes gens d’Alsace–Lorraine recherchés. Fuir le territoire national devient urgent. C’est alors qu’il décide avec un ami de s’évader en Suisse par des moyens risqués. Tentative audacieuse… mais réussie par la grâce de Dieu et l’aide d’amis chrétiens de part et d’autre de la frontière.

Il faut ensuite passer par divers camps d’accueil et de travail, avant d’atteindre le prochain objectif : faire l’Institut Biblique Emmaüs de Vennes sur Lausanne à l’automne 1943. Suite à une erreur administrative, ces études sont reportées. Peu importe ! Il se débrouille pour avoir accès à des livres théologiques qu’il peut étudier par lui-même, en dehors des astreintes du camp de travail. Quand il finit par arriver à l’institut biblique en février 44, il ne peut y rester que quatre mois et demi, mais ce passage est déterminant pour lui apprendre des méthodes d’études biblique, avoir une vision globale du message de la Bible, rencontrer des chrétiens de divers milieux…

Après un nouveau camp de travail, cette fois-ci c’est l’armée française qui le réquisitionne et un appel sous les drapeaux l’oblige à retourner en France. Il est envoyé au front pour la libération de l’Alsace. C’est à Mulhouse qu’il va vivre une fois de plus combien Dieu le garde, alors qu’un commandant un peu timbré lui demande « d’aller voir ce qui se passe dans les autres gourbis ». L’armée allemande est en face, les obus tombent à sa droite et à sa gauche… et il s’en sort indemne ! Il traverse d’autres situations périlleuses où il est protégé par Dieu, grâce à des moyens humains parfois cocasses.
« Vous qui le révérez, faites confiance à l’Éternel ; il est pour vous un secours et un bouclier. » Ps 115.11

En 1945, c’est la fin de la guerre et « Le Groupe » se retrouve à Strasbourg. Il se constitue en église et devient « La Bonne Nouvelle ». Des crises internes n’épargnent pas ce démarrage, ni par la suite l’évolution de cette œuvre. Alfred y joue un rôle important.
Pour son travail, il est affecté à un collège pour y enseigner la littérature, puis à un lycée comme professeur de musique.

Pendant ce temps, une jeune fille (qui a aussi vécu à Périgueux une découverte de la foi chrétienne, dans un groupe parallèle à celui des jeunes gens) a rejoint l’église. Alfred se souvient du concert où il a vu pour la première fois celle dont son cousin lui a vanté les mérites. Mimosa a tout de suite conquis son cœur. Le mariage en avril 1947 ne s’est pas fait sans oppositions, mais elles ont eu le mérite d’établir leur union sur des bases solides.
Le couple emménage à Wasselonne, ville natale de Mimosa, où ils ont tous deux un poste d’enseignement au collège. Ils ont la joie d’accueillir leur premier enfant, Daniel, en novembre 1949. Bien plus tard, leur fille Nelly pointera le bout de son nez – avec deux mois d’avance – en juillet 1955.

Le travail d’Alfred entretemps change de cadre, puisqu’il accepte un poste de maître formateur à l’École Normale de Strasbourg. Là il développe avec ses élèves de nouveaux talents en plus de la pédagogie, comme par exemple la menuiserie.

L’engagement d’Alfred à l’église, ainsi que ses premiers travaux littéraires, prennent tout son temps libre. Il devient ancien en 1950 (ce qu’il sera jusqu’en 1976) et participe à la direction collégiale de l’église. Il se consacre particulièrement aux études bibliques et aux prédications. Le texte en est d’abord polycopié, puis servira de base aux livres publiés par la suite. Son premier livre « Que tous soient un », ou encore « Je bâtirai mon Église », en sont des exemples. Stimulé par les questions concrètes de la vie d’église, confirmé par ses expériences sur le terrain, il développe sa compétence sur différents thèmes de fond. Ses dons en musique apportent une harmonique complémentaire à son ministère.

Il fait aussi un choix de carrière à durée indéterminée: alors qu’on lui propose une promotion dans le cadre de l’Éducation Nationale, il privilégie son service pour Dieu et préfère rester simplement maître formateur, proche de son domicile. Infatigable pour rentabiliser son temps, il donne le meilleur de lui-même pour écrire, travailler de nouveaux sujets, s’investir dans sa vocation principale : enseigner tout ce qui tourne autour de la Parole de Dieu.
Il aura l’art de travailler les sujets brûlants sur lesquels les ouvrages chrétiens évangéliques manquent. Il ne craint pas de se lancer même dans des questions difficiles, voire polémiques, où il présente les différents avis possibles.
Peu à peu ses ouvrages le font connaître, et il est appelé pour parler dans des églises, des pastorales, des conférences, autant en France qu’à l’étranger. Il intervient aussi comme conciliateur dans des situations délicates. Certes sa nature irénique l’y prédispose (il porte bien ses prénoms Alfred Frédéric – où par deux fois la racine allemande contient le terme « Friede » = paix). Mais il a en même temps choisi des principes qu’il met en œuvre pour une vie de qualité. « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta parole. » Ps 119.165
Quand on lui suggère de se ménager et de ne pas « brûler la chandelle par les deux bouts », avec son humour et son petit sourire, il répond par cette phrase célèbre : « Ce n’est pas grave, puisque l’un des bouts est éternel ! »

À 55 ans, âge de sa retraite professionnelle, l’Institut Biblique Emmaüs lui propose de venir en Suisse comme professeur. Il y enseigne 10 ans avec bonheur. À cette époque il devient membre, puis président, de l’Association d’Accréditation Européenne des Écoles Bibliques. Il a la joie de collaborer avec d’autres responsables pour faire progresser la qualité de la formation biblique. Cela lui donne l’occasion d’élargir son champ d’action, de voyager dans divers pays pour visiter les écoles bibliques, d’assister aux conférences de l’Alliance Évangélique Mondiale. Il fera aussi des tournées d’enseignement, des voyages où il apporte la partie spirituelle.
Il prend une deuxième retraite comme directeur des éditions Emmaüs, puis passera à une troisième retraite comme écrivain…

Dans cette période, deux événements viennent le toucher de près : le 11 avril 1977, un coup de téléphone lui annonce le décès de son fils Daniel dans un accident d’auto. Départ brutal où il a la force d’appliquer la parole de Job : « L’Éternel a donné, l’Éternel a repris ; que le nom de l’Éternel soit béni ».
Le 12 octobre 1990, c’est son épouse qui le quitte aussi brusquement, suite à un infarctus. Mimosa a été une femme intelligente et sensible, discrète et dévouée pour tous ; elle a été pour Alfred un vis-à-vis précieux durant leurs 43 années de vie commune. Il se plaît à dire : ‘Behind a great man is a great woman‘ (Derrière un grand homme, il y a une grande dame.)
Ce départ a été une perte importante, mais Alfred la dépasse grâce à sa relation forte avec le Seigneur et grâce à la force de sa volonté, développée toute sa vie.

Puisqu’il peut consacrer tout son temps à faire ce qu’il aime, il se considère maintenant en « vacances perpétuelles ». Certains disent qu’il écrit comme il respire ! En fait, il puise dans le Seigneur sa « force tranquille » pour « grignoter des montagnes », faire face aux durs labeurs ou aux contrariétés. Il applique sa devise préférée : « Point n’est besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. » Il est aussi reconnaissant pour le contexte favorable dans lequel il peut travailler, et pour l’aide des personnes qui l’entourent et contribuent au long processus jusqu’à la publication.

Il ne souhaite pas qu’on fasse grand cas de lui et du nombre de ses ouvrages. Son désir est d’accomplir jusqu’au bout sa mission. Puissions-nous tirer parti de l’exemple d’un homme qui a orienté toute sa vie pour servir Dieu avec le don qu’il lui a confié (1 Pierre 4.10).

« Non pas à nous, ô Éternel, non pas à nous la gloire,
mais à toi seul, pour ton amour et ta fidélité. » Ps 115.1

Nelly Sinclair-Kuen

  • Baptême et Sainte Cène

    Avant de quitter ses disciples, Jésus leur a laissé deux actes symboliques résumant l’éssentiel de son message: Le baptême et la cène. Il a déclaré: <<Celui qui croira et qui se fera baptiser sera sauvé>>. En instituant la cène, il a dit: <<Faites ceci en mémoire de moi>>. Ces deux actes font donc partie des dernières volontés du Christ. Etre son disciple, c’est obéïr à ce qu’il a commandé, c’est-à-dire:

    -Se faire baptiser

    -Changer de vie

    Participer au repas du Seigneur.

    Ce livre explique:

    • Les significations du baptême et de la Sainte Cène,
    • Leur valeur pour la foi
    • Les normes de la vie nouvelle,
    • Quand et comment se faire baptiser et participer à la cène.

    Cet ouvrage est une réédition de <<Se faire baptiser>>, <<vie nouvelle-nouvelle vie>>, augmentée d’un résumé du livre <<Le repas du Seigneur>>.

     

     

    3.000 CFA5.000 CFA
  • Comment étudier la bible

    Pourquoi étudier la Bible ? Pour les multiples raisons à découvrir dans ce livre ! Alfred Kuen propose des conseils et des méthodes accessibles à tous pour l’étude personnelle ou en groupe de la Parole.

    7.200 CFA
  • Comment lire la bible

    Méditer la Bible, découvrir la richesse de ses trésors, aller plus loin qu’une simple lecture. Est-ce votre désir ? Alors ce guide est pour vous. Lecteur débutant ou avancé, vous serez conduit à mieux percevoir la voix de Dieu dans sa Parole. Vous trouverez aussi des conseils pour une étude plus approfondie de certains passages.
    « Si je veux que ma Bible devienne pour moi – et pour ceux que Dieu place sur mon chemin – une véritable source de bénédictions, il faut que je sois prêt à consacrer le meilleur de mon temps libre à sa lecture et à sa méditation, à réserver la primeur de mes forces intellectuelles à son étude et à mettre en pratique ce que j’aurai découvert ».

    8.000 CFA
  • De Nouveau Seule

    Veufs, divorcés, séparés: vers une nouvelle étape.

    Après avoir connu pendant longtemps la vie à deux, voilà que tout bascule et on se retrouve de nouveau seul.

    • Comment réagir à ce qui nous arrive ?
    • Comment gérer sa solitude ?
    • Eviter les fausses pistes ?
    • Vivre dans le présent et envisager l’avenir ?
    • Reconstruire sa vie selon le plan de Dieu ?

    Ce livre est à la fois le témoignage d’une expérience et celui du vécu d’autres personnes.

    2.000 CFA3.000 CFA
  • Evangiles et Actes

    Evangiles et Actes

    Quatre évangiles nous racontent la vie de Jésus. Trois d’entre eux ont beaucoup de ressemblances. Le quatrième est très différent. Le livre des Actes, qui pr0longe l’évangile de Luc, nous dépeint la vie de l’Eglise primitive. Ces cinq livres constituant la première moitié du Nouveau Testament ont posé de tout temps des
    problèmes à ceux qui réfléchissent :

    • Comment expliquer les ressemblances et les différences entre les trois premiers évangiles ?

    • Quelle est leur origine ? Quand ont-ils été écrits ?

    • Quel était le but de chacun d’eux ?

    • Pourquoi le 4- évangile est-il si différent des trois autres ? Quelle est sa valeur historique? Qui en est l’auteur?

    • Le livre des Actes émane-t-il d’un compagnon de l’apôtre Paul?

    Quel est son but ? Quelle est l’historicité de ses récits et de ses dis­cours?

    Ces questions, qui préoccupent les théologiens depuis des siècles, ont donné naissance à une abondante littérature. Les trois auteurs de ce volume essaient de faire le point des recherches actuelles en examinant les diverses solutions au <<problème synoptique>>, les caractéristiques de chaque évangile et les questions qu’il pose, les sources et la valeur historique de chaque livre. Pour chacun d’eux, les questions suivantes sont traitées:

    • Auteur, destinataires, caractéristiques, but, date et circonstances de rédaction, authenticité, valeur historique, sources, structure, accents théologiques propres, plan

    Quelques titres de chapitres :

    • Les origines de la tradition évangélique

    • Le problème synoptique. Ses solutions

    • Les débats récents

    • Le dépassement du problème synoptique

    • Introduction particulière à chacun des évangiles

    • L’arrière-plan de l’évangile de Jean

    • Les sources des Actes. Les discours

    • Actes et épîtres de Paul

    20.000 CFA28.500 CFA
  • Ils sont nés 2 fois

    Peut-on naître deux fois?

    La Bible l’affirme. Jésus dit même qu »‘à moins de naître de nouveau, on ne peut voir le royaume de Dieu ». Ses apôtres ont vécu cette nouvelle naissance.

    Les 94 témoignages rassemblés dans ce livre, émanent d’hommes et de femmes de toutes les fractions du christianisme, du début jusqu’à nos jours. Ils prouvent la réalité de cette expérience – que chacun peut faire pour péné­trer dans une nouvelle dimension de l’existence et assurer son avenir éternel.

    La grande variété de ces témoi­gnages prévient contre toute sté­réotypie.

    En complément de cet ouvrage, nous vous recomman­dons le livre « Nais­sez de nouveau !»,
    qui aborde les diffé­rents aspects de la nouvelle naissance, illustré par une qua­rantaine de témoi­gnages.

    Comme tout ce qui sort des mains du Créateur, la nouvelle création est caractérisée par une infinie diversi­té. Pas plus qu’une feuille n’est identique à une autre, la conversion d’un Justin Martyr ne ressemble à celle de Billy Graham. Et pourtant, il y a entre toutes des constantes indéniables.

    A vous de les découvrir.

    3.000 CFA
  • L’Apocalyspe

    INTRODUCTION AU NOUVEAU TESTAMENT 4e volume

    L’APOCALYPSE

    L’Apocalypse: un livre mystérieux et fascinant, dans lequel «toutes les beautés de l’Écriture sont ramassées» (Bossuet), « une fin triomphale clôturant toute la Bible» (Glasson), « la fanfare militaire qui prélude au plus grand des combats» (Allo). Mais aussi «le plus obscur et le plus difficile du recueil sacré» (Claudel) – qui a bien besoin d’une introduction pour être accessible.

    Dans ce dernier volume de l’Introduction au Nouveau Testament des Éditions Emmaüs, Alfred Kuen nous offre un digest de la littérature mondiale relative à l’Apocalypse: du 2e au 2o siècle, grecque, latine, française, allemande, anglaise (400 auteurs cités, 2000 références et citations; une bibliographie de 360 ouvrages)
    pour préciser:

    • son contexte géographique et historique,

    • les destinataires du livre,

    • ses caractéristiques, ses sources et son genre littéraire,

    • son symbolisme, sa structure, son thème central, sa théologie,

    • l’occasion, les buts et l’unité du livre,

    • l’auteur et la date de rédaction,

    • les différentes interprétations et la valeur actuelle.

     

    13.000 CFA18.500 CFA
  • L’Archéologie Confirme la Bible

    La véracité de la bible a été fortement attaquée par des auteurs critiques extérieurs et intérieurs à l’église chrétienne. Heureusement, Dieu nous a donné dans le même temps des arguments pour répondre à ces attaques: les témoignages des faits exhumés du sol du Moyen-Orient qui, régulièrement, ont confirmé les données bibliques. Ils illustrent aussi certains aspects du récit de la bible et le rendent plus vivant.

    <<Les travaux et les découvertes de tant d’archéologues nous donnent le droit d’accepter pleinement la parole de l’apôtre Pierre (dans 2Pierre 1.16 à 21): <<Nous ne suivons pas ‘des histoires habilement inventées’ lorsque nous ‘tenons pour certaine la parole prophétique’ qu’est l’écriture, c-à-d. Les soixante-six livres de la bible>> (Pierre Wheeler).

    Les témoignages de ce livre le prouvent.

    2.800 CFA4.200 CFA
  • La femme dans l’Église

    La place de la femme dans l’Église est devenue, dans toutes les dénominations chrétiennes, une nouvelle pomme de discorde. Chacun se réfère à la Bible. Comment se retrouver dans ce dédale ?

    Alfred Kuen cherche à sortir du labyrinthe en se référant d’abord au plan créationnel de Dieu, puis à la place de la femme dans l’Ancien Testament, dans les évangiles et dans l’Église primitive. Il cherche ensuite une interprétation objective des textes-clés de Paul qui remet en question bien des idées reçues :

    • la prière et la prophétie de la femme,
    • le port du voile,
    • le silence de la femme dans l’Église,
    • l’enseignement féminin,
    • la notion d’autorité.

    Sur chacun de ces points, il tire les applications pour l’Église aujourd’hui.

    Un livre qui cherche une solution au conflit actuel en se mettant avant tout à l’écoute de ce que dit réellement l’Écriture.

    12.700 CFA
  • La Parole Vivante et Efficace (150 récits)

    150 récits émanant de tous les continents illustrent la capacité de la seule lecture de la bible à :

    • faire naître à la vie nouvelle
    • transformer la vie
    • dégager de l’erreur
    • donner l’assurance du salut
    • donner un sens à la vie
    • guérir les blessures de la vie
    • éclairer sur la volonté de Dieu
    • rendre apte à toute bonne œuvre
    • susciter le désir de servir le Christ
    • faire trouver sa vocation
    • surmonter l’opposition
    • persévérer au milieu de l’hostilité
    • constituer des Églises
    • changer la société.

    5 récits montrent comment Dieu veille sur sa parole

    8 témoignages d’hommes célèbres soulignent l’efficacité de la bible

    Des récits qui nous encourage à la répandre

    2.500 CFA3.500 CFA
  • Le Baptême: Hier et Aujourd’hui

    Le baptême fait partie des dernières volontés du Christ. Il fut le premier acte constitutif de l’Église. Mais, donné aux disciples du Christ comme signe et symbole de leur unité, il est devenu, pour les chrétiens, un des principaux sujets de division.

    Après avoir interrogé les évangiles, les Actes des apôtres et les épîtres sur la pratique primitive, la signification et la valeur du baptême, ce livre examine les questions de controverse : le baptême est-il un sacrement indispensable au salut? Aspersion ou immersion ? Baptême des enfants ou baptême des croyants ?

    Refonte complète du livre paru en 1970 avec une dizaine de nouveaux chapitres dont:

    • Les actions symboliques dans la vie courante et dans la Bible
    • Le baptême dans les épîtres
    • Foi et baptême
    • Le témoignage de l’histoire (des premiers siècles au Moyen-âge, à la réforme)
    • Le baptême de enfants est-il d’origine apostolique ?
    • L’alliance de grâce
    • Baptême et œcuménisme
    • Baptême et église
    • Le baptême des croyants et des enfants de l’église
    • La question de « rebaptême »
    • Vers une reforme de la pratique du baptême
    • « Qu’est-ce qui m’empêche d’être baptisé ? »

     

    11.250 CFA
  • Le Labyrinthe des Origines

    Le labyrinthe des origines

    <<Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre>>

    Oui, mais…

    • Qu’est-ce qui nous prouve que ce soit Dieu qui a tout créé ?
    • Quand se situe ce <<commencement>> ? Il y a quelques milliers ou quelques millards d’années ?
    • Dieu a-t-il pu créer une terre <<informe et vide>>
    • S’il a créé la lumière le 1er jour, pourquoi le soleil seulement le 4eme jour ?
    • S’agissait-il de jours de 24 heures ?
    • Comment lire ce récit: lecture littéraliste, concordiste ou littéraire ?
    • Comment concilier la Bible et paléontologie ?
    • Quel le rôle de l’évolution dans la création, la naissance de la vie et l’origine de l’homme ?

    Les réponses données à ces questions- qui intéressent croyants et non-croyants- risquent de nous égarer dans un vrai labyrinthe.

    Ce livre voudrait fournir au lecteur perplexe un fil qui lui permet de sortir de ce labyrinthe.

    5.300 CFA7.542 CFA
  • Le Message de Paul

    Le message de Paul

    Quel message l’apôtre Paul prêchait-il dans les Eglises et dans ses entre­tiens?

    Nous avons la chance de posséder un résumé de ses discours à des Juifs et des païens (dans le livre des Actes) ainsi que 13 lettres envoyées à des Eglises ou à leurs responsables.

    Nous pouvons ainsi reconstituer toute sa « théologie» c’est-à-dire ce qu’il enseignait sur:

    • Dieu, Jésus-Christ et le Saint-Esprit,
    • l’entrée dans la vie nouvelle,
    • la vie en Christ,
    • la croissance chrétienne,
    • la vie en Eglise,
    • le retour du Seigneur et
    • différents aspects de la vie nouvelle (amour, célibat et mariage, tra­vail, esclavage, attitude face au monde, aux autorités, à Israël. .. ).

    Ce livre regroupe cet enseignement de manière systématique en une véri­table dogmatique chrétienne.

     

    14.699 CFA20.999 CFA
  • Le Repas du Seigneur

    Le repas du Seigneur

    Partout et de tout temps, l’Eglise chrétienne a célébré, sous une forme ou une autre, le repas du Seigneur. Cette unanimité té­moigne de l’importance qu’elle a, depuis toujours, attaché à cet acte. Mais les chrétiens ont aussi été très divisés quant au sens, à l’efficacité et aux modes d’administration de la cène.

    Dans ce livre, Alfred Kuen examine:

    • Ce que nous apprennent les textes bibliques.

    • S’agit-il d’un sacrement ou d’un acte symbolique?

    • Quel est le sens des paroles « Ceci est mon corps » ?

    • Différentes significations du repas du Seigneur?

    • Comment a-t-il été compris et pratiqué durant 20 siècles?

    • Qui peut y participer? Aussi les enfants?

    • Comment se pose le problème de l’intercommunion.

    • Questions pratiques:

    – Quand et comment célébrer le repas du Seigneur?

    – Avec quels éléments?

    – Coupe collective ou coupes individuelles?

    – Qui peut présider, qui peut distribuer la cène?

    En annexe: La date de la cène.

    Bibliographie (200 titres). Un survol des différentes compréhen­sions de la cène (300 auteurs cités).

    Une mine de ressources pour ceux qui doivent introduire le repas du Seigneur (10 chapitres sur sa signification).

     

    12.000 CFA17.000 CFA
  • Louange Vivante

    La force de 25 000 variantes La fraicheur d’une version « Chanter les louanges de Dieu dans une forme poétique, c’est entraîner dans cette louange l’être tout entier : intelligence, sentiments, volonté. » (Alfred Kuen) Voilà pourquoi les Psaumes ont été écrits de cette manière. Mais comment retrouver le souffle de l’original ? Louange vivante est une version contemporaine des Psaumes dans un langage actuel et compréhensible par tous, qui vous fera retrouver la richesse du style poétique. Ses 25 000 variantes de traduction et ses indications de rythme en font un outil idéal pour accompagner votre étude de la Bible. Une édition 2014 revue, corrigée et agréable à lire.

    10.500 CFA
  • Louange Vivante (Relié): Transcription dynamique des Psaumes

    La force de 25 000 variantes
    La fraicheur d’une version

    « Chanter les louanges de Dieu dans une forme poétique, c’est entraîner dans cette louange l’être tout entier : intelligence, sentiments, volonté. » (Alfred Kuen)

    Voilà pourquoi les Psaumes ont été écrits de cette manière. Mais comment retrouver le souffle de l’original ?

    Louange vivante est une version contemporaine des Psaumes dans un langage actuel et compréhensible par tous, qui vous fera retrouver la richesse du style poétique. Ses 25 000 variantes de traduction et ses indications de rythme en font un outil idéal pour accompagner votre étude de la Bible.

    Une édition 2014 revue, corrigée et agréable à lire.

    10.200 CFA
  • Marie dans l’Évangile et dans l’Histoire

    Marie est une personnalité controversée. Exaltée par les uns, elle est ignorée, voire contestée par les autres. Que pensent d’elle les évangé­liques?

    Luther disait d’elle qu’elle « nous enseigne, par l’exemple de son expérience et par ses paroles, comment on doit reconnaître, aimer et louer Dieu »,

    Le premier objectif de ce livre est de nous présenter la Marie des évangiles et de nous montrer en quoi elle peut être pour nous un modèle de foi.

    Dans une deuxième partie, l’auteur suit Marie au cours des siècles: comment le dogme marial s’est développé dans l’Eglise catholique:

    • La virginité perpétuelle – Le culte de Marie – Les prières à Marie – Ses titres

    • Marie figure de l’Eglise – Médiatrice – Les apparitions de la Vierge

    • Les dogmes de l’Immaculée Conception et de l’Assomption de la Vierge

    • Marie: Co-rédemptrice? – La mariologie en France.

    • La position des chrétiens évangéliques.

    7.000 CFA9.850 CFA
  • Nouveau testament : parole vivante

    Le Nouveau Testament Parole Vivante communique avec fraîcheur un message toujours d’actualité. Sa particularité? Il rassemble les variantes de plus de 80 traductions, dans un langage facilement compréhensible, pour renouveler votre méditation quotidienne. Cette édition 2013 est une version revue, corrigée et encore plus agréable à lire. Ses notes (dans la version reliée et broché – absentes dans la version de poche) en font un outil idéal pour compléter votre étude de la Bible.
    Biographie de l’auteur: Alfred Kuen a été professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, à Saint-Légier en Suisse, pendant de très nombreuses années. Il a également exercé la fonction de directeur des éditions Emmaüs.

    Il s’est beaucoup investi avec d’autres théologiens à la traduction de la Bible en français contemporain connue sous le nom «Bible du Semeur». Il a également été l’initiateur des notes de la Bible d’étude du Semeur. En dépit de son âge avancé, Alfred Kuen continue à se consacrer à la rédaction d’ouvrages de qualité, tels les encyclopédies des difficultés bibliques. Jusqu’à présent, il est l’auteur de plus de soixante livres.

    13.000 CFA
  • Nouveau testament : parole vivante

    Le Nouveau Testament Parole Vivante communique avec fraîcheur un message toujours d’actualité. Sa particularité? Il rassemble les variantes de plus de 80 traductions, dans un langage facilement compréhensible, pour renouveler votre méditation quotidienne. Cette édition 2013 est une version revue, corrigée et encore plus agréable à lire. Ses notes (dans la version reliée et broché – absentes dans la version de poche) en font un outil idéal pour compléter votre étude de la Bible.
    Biographie de l’auteur: Alfred Kuen a été professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, à Saint-Légier en Suisse, pendant de très nombreuses années. Il a également exercé la fonction de directeur des éditions Emmaüs.

    Il s’est beaucoup investi avec d’autres théologiens à la traduction de la Bible en français contemporain connue sous le nom «Bible du Semeur». Il a également été l’initiateur des notes de la Bible d’étude du Semeur. En dépit de son âge avancé, Alfred Kuen continue à se consacrer à la rédaction d’ouvrages de qualité, tels les encyclopédies des difficultés bibliques. Jusqu’à présent, il est l’auteur de plus de soixante livres.

    13.000 CFA
  • Où trouvez-vous le temps ?

    La gestion de son temps préoccupe tout le monde. Elle est intimement liée au sens de notre vie. Pourquoi voulons-nous gagner du temps? Pour en jouir? Pour accomplir ce que nous estimons être notre devoir ou notre
    vocation?

    Différentes approches sont possibles pour aborder cette question:

    • L’axe existentiel: quels sont mes objectifs, mes priorités, mon but de vie en fonction desquels je vais organiser mes ressources, mon espa­ce et planifier ma stratégie?

    • L’axe émotionnel: l’importance de bien se connaître pour que la ges­tion de notre temps ne soit pas manipulée par des impératifs incons­cients, connaître les points forts et faibles de son tempérament, sa situation, les possibilités de son corps et de son âge.

    • L’axe cognitif: comment gagner du temps, faire la chasse aux « chro­nophages » ?

    Trouver du temps pour ses loisirs et donner du temps aux autres. Dans ce livre, l’auteur fait le tour de toutes ces questions en nous fai­sant profiter de son expérience personnelle.

    5.300 CFA7.436 CFA