• N’oublie jamais la vie: La contraception jusqu’où?

    • Voilà trois ans que je pullule, docteur, et j’en ai assez. Quel autre moyen de contraception me proposez-vous?
    • Comme assumer la sexualité dans notre vie de couple de façon sereine: équilibrée et épanouis sans être soumis aux contraintes certaines des différentes méthodes contraceptives
    • Le stérilet es-il oui ou non un moyen abortif? Si les avis divergent tant sur la question, cela signifie qu’il y a un problème et qu’on cherche à nous cacher la vérité. Alors qu’en est-il au juste?
    • Quand on a trois enfants, le problème de la contraception se pose avec plus d’urgence, je dirais même plus de “sérieux” qu’après le premier ou le deuxième  enfant. Sur quelles bases morales peut-on alors envisager la stérilisation?

    Voilà quelques-unes des nombreuses questions posées au Docteur Samuel Saltzmann à la suite de la parution de son précédent ouvrage “Et Dieu donna la vie

    Quelles réponses leur donnera t’on avec l’apparition de la ” Nouvelle Contraception” faisant appel à des substances et des méthodes qui bouleversent totalement les données du problème?

    Ainsi, jusqu’où peut-on parler de contraception quad l’apparition du RU 486 rendra caduque la législation sur l’IVG en permettant d’avorter chez soi, anonymement, et même sans en avoir conscience? Jusqu’où peut-on parler de contraception et assumer cette  dernière de façon responsable?

    L’auteur s’inquiète de l’apparition d’un langage singulièrement trompeur qui gomme la notion d’avortement quand il préconise des méthodes qui ne sont pas contraceptives mais bel et bien abortives.

    Le débat ne se situe donc pas seulement au niveau des moyens, mais de l’éthique. Quelle valeur convient-il d’attribuer à la sexualité?  Savons nous encore y reconnaître l’un des merveilleux dons que Dieu a destiné à notre bonheur? Si tel n’est pas le cas serait-ce parce que nous l’avons sorti du cadre dans lequel notre Créateur l’avait si harmonieusement disposé?

     

    11.000 CFA