George Samuel Clason (7 novembre 1874 – 7 avril 1957) était un auteur américain. Il est le plus souvent associé à son livre “L’Homme le plus riche de Babylone”, publié pour la première fois en 1926.

Clason est né en Louisiane, dans le Missouri. Il a fréquenté l’Université du Nebraska. Il a servi dans l’armée américaine pendant la guerre hispano-américaine. Clason a créé deux entreprises, la Clason Map Company de Denver, Colorado, et la Clason Publishing Company. La Clason Map Company a été la première à publier un atlas routier des États-Unis et du Canada, mais elle n’a pas survécu à la Grande Dépression.

Clason est surtout connu pour avoir écrit une série de brochures d’information sur l’économie et la réussite financière. Il a commencé à écrire ces brochures en 1926, en utilisant des paraboles qui se déroulaient dans l’ancienne Babylone. Les banques et les compagnies d’assurance ont commencé à distribuer ces paraboles, et les plus célèbres ont été compilées dans le livre L’homme le plus riche de Babylone – Les secrets de la réussite des Anciens. On lui attribue l’invention de l’expression “Payez-vous d’abord”.

Clason s’est marié deux fois, la première fois avec Ida Ann Venable et la seconde avec Anna Burt. Il est décédé à Napa, en Californie, et a été enterré au Golden Gate National Cemetery, dans le comté de San Mateo, en Californie.

 

  • L’Homme le plus riche de Babylone

     Cinq (05) lois de l’or que toutes personnes riches doivent adopter pour accumuler sa fortune 

    1. L’or virnt volontiers, en quantité toujours plus importante, à l’homme qui met de cillé non moins du dixième de ses gains pour créer un bien en prévision de son avenir et de relui de sa famille.

    2. l’or travaille avec diligence et rentabilité pour le sage possesseur qui lui trouve une utilisation profitable, se multipliant même com­me les troupeaux dans les champs.

    3 L’or demeure sous la protection du possesseur prudent, qui l’investît selon les conseils des hommes sages.

    4. L’or échappe à l’homme qui l’investit sans but dans  des entreprises avec lesquelles il n’est pas familiarisé ou qui ne sont pas approuvées par ceux qui connaissent la façon de l’utiliser;

    5. L’or luit l’homme qui le forcerait à rapporter d’impossibles gains nu qui suivrait le conseil séduisant des fraudeurs et des trompeurs, nu qui se fierait à sa propre inexpérience et à ses désirs romantiques
    d’investissement.

     

    11.600 CFA