Abordons maintenant ce concept suivant : faire face à ses dettes. Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’un des problèmes majeurs est la peur, la honte, l’indignité et la paralysie qui accompagnent les dettes importantes à la consommation. Ceci pousse les personnes à fuir leurs créanciers et à éviter la communication. Faire face à ses dettes exige donc d’assumer la responsabilité de la dette encourue, d’une part, et de communiquer avec les créanciers avec intégrité, d’autre part. 

La première étape pour faire face à ses dettes consiste à se repentir devant le Seigneur de la méchanceté d’avoir emprunté sans avoir le moyen de rembourser, si c’est le cas. Le sang de Jésus a été versé pour enlever la culpabilité et la souillure qui découlent de ce péché.

Deuxièmement, la plupart des personnes qui se retrouvent dans une position de dettes écrasantes ont besoin d’opérer un important basculement de leur système de valeur. Quand vous êtes criblé de dettes, l’esprit de Mammon maintient fréquemment votre attention sur ce que vous n’avez pas et ce que vous ne pouvez pas faire. Vous devez résolument vous recentrer sur ce que vous possédez et ce que vous pouvez faire. 

Dieu ne peut rien faire avec ce que vous n’avez pas. Il ne peut travailler qu’avec ce que vous avez. Quand vous commencez à faire ce que vous pouvez faire naturellement, Dieu est libre de faire ce qu’il peut faire surnaturellement. Tout miracle est une association entre un homme/une femme qui font des choses naturelles et Dieu qui y ajoute des choses surnaturelles.

Dans la Bible, quand Pierre a marché sur les eaux, il a dû faire une chose toute naturelle. Il a da franchir le bord de la barque et marcher. Ce n’était pas surnaturel. Il avait tous les jours franchi le bord de la barque et il marchait depuis des années. Le côté surnaturel de cette histoire, c’est que Dieu a soutenu Pierre sur l’eau. 

Si Pierre n’avait pas fait sa part n’aurait jamais eu lieu. De même, si Dieu n’avait pas fait sa part surnaturelle, le miracle n’aurait pas non plus eu lieu. Les deux parties étaient indispensables. Si Pierre s’était attardé sur ce qu’l ne pouvait pas faire (se tenir jamais commencé à lui-même sur l’eau), il aurait été paralysé et n’aurait faire sa part naturelle. Souvenez-vous des onze autres assis dans la barque, attendant que Dieu fasse quelque chose. Beaucoup de personnes, paralysées par des dettes écrasantes, restent assises à prier et à attendre que Dieu fasse quelque chose. Les miracles se produisent quand nous faisons la part naturelle et faisons confiance à Dieu pour la part surnaturelle. 

Ainsi, nous devons commencer en nous concentrant sur ce que nous avons et ce que nous pouvons faire. Quand nous faisons ce qui relève du naturel, alors Dieu a la possibilité de faire ce qui relève du surnaturel. Ne soyez pas comme l’un des onze autres disciples, assis dans la barque dans l’attente que Dieu fasse quelque chose.

Quand Jésus a nourri les cinq mille hommes (Jean 6.1-14), ses disciples voyaient seulement ce qu’ils n’avaient pas, c’est-à-dire la nourriture. Jésus a détourné leur attention sur ce qui était disponible. Quand ils ont simplement présenté à Jésus le déjeuner d’un jeune garçon, Jésus l’a multiplié de façon surnaturelle. Faire ce qui est naturel est toujours la première étape pour libérer ce qui est surnaturel.

Il y a des années, je (Craig) méditais sur la façon dont le surnaturel entre dans notre vie quand nous ajustons nos voies sur celles de Dieu ; le Seigneur m’a alors rappelé un principe physique que j’avais étudié à l’université. Tout le monde connaît les lignes à haute tension qui s’étendent d’un bout à l’autre du pays pour transporter l’électricité. La puissance électrique de ces lignes peut être captée en attachant un fil conducteur à ces lignes. 

Cependant, peu de personnes savent que la puissance électrique peut être induite dans un fil conducteur disposé parallèlement à une ligne électrique active sans que le fil conducteur touche la ligne ou soit physiquement relié à celle-ci. Grâce au champ électromagnétique qui entoure la ligne électrique, un autre fil conducteur placé parallèlement à un ensemble de lignes électriques se connecte avec le champ électromagnétique et ce dernier induit un courant électrique dans le fil. Par contre, un fil dispose perpendiculairement à une ligne électrique active ne conduira aucune électricité. Des ouvriers travaillant sur les lignes électriques ont été électrocutés pour avoir négligé ce principe vital.

De la même manière qu’un courant électrique est induit, à travers l’air, dans un fil conducteur parallèle, la puissance et la vie surnaturelles de Dieu peuvent être induites en vous quand vos voies sont orientées parallèlement à ses voies. Dans cette analogie, les voies de Dieu peuvent être comparées aux lignes électriques actives, et vos voies au fil conducteur placé dans le voisinage. C’est assurément vrai dans le domaine financier et cela s’applique à notre gestion des dettes. Quand vos voies sont alignées sur les voies de Dieu, vous libérez sa puissance surnaturelle dans vos finances. En fait, Salomon nous dit dans le livre des Proverbes : 

« Quand l’Éternel approuve les voies d’un homme, il dispose favorablement à son égard même ses ennemis. » (Proverbes 16.7 ; Segond 1910) 

Ainsi, si vous avez des créanciers qui sont vos ennemis et ne sont pas en paix avec vous, réfléchissez à vos voies !

À la fin d’un séminaire en Afrique du Sud, j’ai (Earl) entendu parler d’un homme qui devait une très grosse somme d’argent à une entreprise.Cet homme a calculé son cercle fermé, ou budget, et décidé que tout ce qu’il pouvait proposer à l’entreprise pour le remboursement de sa dette était une somme mensuelle de dix Rands (environ 1,70 $). Il est allé voir les dirigeants de l’entreprise et leur a dit que c’était le montant dont il disposait pour les rembourser. Bien que ce soit un montant tout à fait minime, ils ont vu l’intégrité de son cœur et ont accepté de recevoir ses dix Rands par mois. Il a fidèlement payé ce montant pendant un peu plus d’un an. 

À ce moment-là, un représentant de l’entreprise l’a convoqué et l’a informé que l’entreprise avait décidé de le libérer de sa dette. La fidélité de cet homme qui a fait face à ses dettes et qui a fait ce qu’il pouvait a eu pour conséquence que Dieu a touché le cœur de ses créanciers qui l’ont libéré entièrement et ont annulé sa dette.

Ayant fixé nos yeux sur ce que nous avons et ce que nous pouvons faire, il est désormais possible de calculer un cercle fermé, ou budget. Une fois que nous avons un cercle fermé, nous savons la quantité d’argent qui est disponible chaque mois pour rembourser les dettes. Compte tenu de ce renseignement, nous pouvons désormais prier pour connaître la façon de répartir l’argent disponible pour payer les créanciers. Maintenant, il est temps de dresser la liste de chacun de vos créanciers, y compris les membres de la famille.

Muni de cette liste de créanciers et ayant déterminé le montant total disponible par mois pouvant être affecté au remboursement des dettes, vous pouvez prier le Seigneur pour lui demander quelle somme allouer par mois à chacun des créanciers. Il est important d’allouer une somme à chaque créancier. Certaines personnes répartissent toute la somme disponible entre deux ou trois créanciers et continuent à éviter les autres.

C’est encore une violation des voies de Dieu, cette violation vous maintient dans la position de « méchant » à l’égard des créanciers que vous évitez. Il vous faut donc allouer quelque chose à chaque créancier.

Vous voici dès lors capables de faire face à vos dettes avec vos créanciers. Vous pouvez prendre contact avec chacun d’eux, commencer par confesser que vous avez mal agi en n’honorant pas la promesse de les rembourser. Demandez-leur de vous pardonner et faites-leur savoir que vous êtes sérieux vis-à-vis de votre dette et que vous ferez ce que vous pourrez pour les rembourser. Faites l’offre qui correspond à ce que vous pouvez raisonnablement payer chaque mois et demandez-leur leur accord.

Notre expérience prouve que, la plupart du temps, les créanciers acceptent de coopérer avec le débiteur chez qui ils discernent la sincérité, l’intégrité et la volonté authentique de rembourser sa dette. Souvent, ils annulent l’intérêt ou vont même jusqu’à réduire le montant de la dette. La plupart des créanciers sont prêts à coopérer avec celui qui est désireux de faire face à ses dettes et qui vient avec un plan de remboursement.

Une fois que vous aurez obtenu l’accord de chacun de vos créanciers, prenez garde à faire ce que vous avez promis de faire. Assurez-vous de verser chaque mois la somme sur laquelle vous vous êtes mis mutuellement d’accord. Vous entamez le processus qui établira à nouveau la confiance, il est donc extrêmement important d’honorer fidèlement votre promesse.

Quand vous faites face à vos dettes et que vous obtenez l’accord de vos créanciers, vous n’êtes plus en infraction vis-à-vis des règles du système de ce monde. Vous pouvez dès lors vous attendre à ce que votre vie financière passe du naturel au surnaturel. Vous avez aligné votre fil de cuivre sur la ligne électrique aérienne de Dieu. Vous pouvez grandir dans la foi et croire en l’intervention de Dieu pour vous. 

Les principes du Royaume peuvent être mis en œuvre et entrer en action pour engendrer une multiplication des ressources qui vous permettront de réduire rapidement votre dette. Quand vous avez passé un accord avec vos créanciers, vous avez changé quelque chose dans le domaine spirituel et vous avez délié les mains de Dieu, de sorte que le surnaturel peut commencer à travailler pour vous. Vous allez être étonné de voir que des revenus, en provenance de sources inattendues, vont être mis à votre disposition. 

Nous avons très souvent vu des personnes qui, à vue humaine, sur la base du calcul de leurs disponibilités financières, auraient dû mettre dix à vingt ans pour purger leur dette, mais qui ont néanmoins été entièrement libérées de celles-ci en l’espace de deux ou trois ans, voir de dix-huit mois. C’était la conséquence du soutien surnaturel de Dieu dans leur vie.

Quand vous avez des dettes et que vous n’avez rien fait pour y remédier et pour obtenir l’accord de vos créanciers, qu’arrive-t-il quand vous dépensez votre argent à votre guise? Supposons que vous emmeniez, par exemple, votre famille en vacances. En fait, vous dépensez l’argent de vos créanciers sans leur autorisation. Non seulement vous êtes méchant, mais vous êtes voleur. Cependant, si vous avez fait face à vos dettes et conclu un accord avec vos créanciers, dès lors que vous répondez à vos obligations mensuelles de paiement, vous êtes chaque mois libre de prier pour apprendre de Dieu comment utiliser toute surabondance que Dieu pourrait vous donner. 

Dieu peut vous conduire à utiliser le surplus pour accélérer le remboursement de vos dettes. Cependant, si vous avez rempli vos obligations mensuelles de remboursement, tel qu’il a été décidé, vous n’êtes pas un voleur si vous utilisez ce surplus pour un autre objet selon que le Seigneur vous y conduit. Même si vous devez encore de l’argent à vos créanciers, l’accord sur le remboursement mensuel équivaut de leur part à vous donner l’autorisation d’utiliser tout surplus, non affecté dans votre cercle fermé, selon ce que le Seigneur vous indique.

Par exemple, si j’emmène ma femme au restaurant avant d’avoir fait face à mes dettes, je dépense tout simplement l’argent de mes créanciers sans leur autorisation. Une fois mes dettes assumées et mes remboursements mensuels honorés vis-a-vis de tous mes créanciers, je peux alors emmener ma femme au restaurant et le faire sans culpabilité et sans être méchant. C’est un principe très puissant que peu de personnes, dans le corps de Christ, semblent comprendre.

(…)

Ce texte est un extrait du livre « Bien Richesse Argent » écrit par  Craig Hill, Earl Pitts.
Nous vous invitons à lire l’article suivant “Équilibre Dans La Sagesse Financière“.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *