La deuxième raison pour laquelle nous devons arrêter de juger les autres est que juger est la prérogative de ceux qui sont investis du pouvoir de juger. Dans la plupart des pays, il s’agit des magistrats assis ; mais dans le Royaume de Dieu, il s’agit de Dieu Lui-même. 

Un seul est législateur et juge, c’est celui qui peut sauver et perdre ; mais toi, qui es-tu, qui juges le prochain ?” Jacques 4 :12 

Pour comprendre pourquoi Dieu est appelé seul législateur et seul juge, il faut d’abord comprendre que le tout premier pays qui a été créé s’appelle le Royaume de Dieu ou Royaume des cieux. Ce pays est gouverné par Dieu Lui-même et Ses lois sont applicables dans tout l’univers et sur tout ce qui vit et respire. Ces lois sont renfermées dans le livre de la loi qui est communément appelé la Bible. Les lois du Royaume sont hiérarchiquement supérieures à toutes les lois de tous les pays naturels de sorte que tous les pays devraient s’y soumettre en vue de connaître la paix la joie et l’épanouissement. 

Les lois du Royaumes sont parfaites parce qu’elles sont faites par celui qui est omniscient, l’auteur de toute chose. Selon une des lois du Royaume de Dieu, il est interdit à toute personne d’exercer la fonction de juge car cela est exclusivement réservé à Dieu. Lorsque nous décidons de juger notre prochain, nous devenons les transgresseurs de la loi, quel que soit le motif du jugement. 

Le policier incapable de juger le voleur. 

Je me souviens qu’un jour alors que j’étais en train d’exhorter un groupe de frères et sœurs sur la nécessité d’arrêter de juger les autres, le Seigneur me mit à cœur d’expliquer à ce groupe que lorsqu’un policier attrape un voleur en flagrant délit, il ne peut que priver ce dernier de sa liberté et ensuite le mettre à la disposition du magistrat qui décidera de la suite qu’il va réserver à cette affaire. 

Supposons que le magistrat décide de relâcher ce voleur le même jour et que le même policier l’attrape de nouveau en flagrant délit le lendemain. Vous comprenez que le policier n’aura pas d’autre choix que de l’arrêter de nouveau et de le remettre à la disposition du magistrat. Le policier ne va en aucun cas décider de prendre la place du magistrat même s’il n’approuve pas le fait qu’il ait décidé de relâcher ce voleur. 

Supposons une fois de plus que le même magistrat décide cette fois encore de relâcher le voleur et que ce dernier décide d’aller cambrioler cette fois-ci chez le policier qui avait procédé à sa double arrestation. Imaginez que le policier attrape ce bandit en plein cambriolage à son domicile. Vous êtes d’accord que le policier ne va toujours pas juger ce  bandit. 

Malgré la frustration que le policier pourrait ressentir, il ne prendra jamais la place du juge pour juger cette personne. Le policier se limitera à faire son travail de policier parce qu’il est policier : un point c’est tout. Imaginons que notre policier décidait à un moment donné de ne plus faire confiance au magistrat et qu’il décidait de juger le voleur lui-même pour le condamner. Aurait-il respecté l’ordre établi ? Bien sûr que non, car il aurait usurpé le titre de juge. Ce qui est condamnable dans la plupart des juridictions. 

Lorsque nous décidons nous aussi de juger les autres dans nos cœurs à cause de leurs défauts, leurs faiblesses, leurs manquements, leurs erreurs, leurs malheurs, etc…, nous sommes également en train de commettre le délit d’usurpation de titre. En d’autres termes, nous sommes en train de prendre la place de Dieu sans en avoir reçu le mandat. Dieu qui voit les cœurs, constatera l’infraction et Il fera appliquer la loi en vigueur. La sanction ne tardera pas car Il ne fait acception de personne. Chacun doit s’attacher à sa fonction. 

Les Saintes écritures nous attestent que chaque citoyen du Royaume de Dieu a reçu une fonction et que les comptes lui seront demandés par rapport à l’exercice de cette fonction spécifique. Ces fonctions dont il est question correspondent à des rôles que chacun est amené à jouer afin qu’une vie harmonieuse et paisible soit possible sur la terre. En nous donnant ces fonctions, Dieu nous a préalablement doté des dons et des talents naturels nécessaires à leur exercice. 

Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie”. Romain 12 :6-8

Les Saintes écritures démontrent à travers ce verset que chacun a reçu un rôle sur la terre et que chacun devrait se limiter à ce rôle, tout comme ce policier qui n’a aucun autre choix que de se limiter à arrêter le bandit et à le remettre entre les mains des magistrats. Ce verset Biblique nous montre que pour être productif et vivre en harmonie, chaque être humain devrait connaître sa fonction sur la terre et s’y attacher. Nous ne sommes donc pas amenés à jouer tous les rôles même si nous en étions capables. 

Une équipe de football efficace et victorieuse est certainement une équipe de football dans laquelle chaque joueur connait son poste et s’y attache. La victoire de cette équipe vient de ce que chacun se perfectionne dans son domaine tout en respectant et valorisant le poste de tous les autres coéquipiers sans lesquels aucune victoire n’est envisageable. 

Le verset précédent nous montre que Dieu a prévu six (6) rôles ou fonctions différentes dans Son équipe. Il s’agit des clairvoyants (Prophètes), des serviteurs (ministres), des enseignants, de ceux qui exhortent, des donneurs, des administrateurs et des compatissants…

Ce texte est un extrait du livre « ARRÊTONS DE JUGER POUR MIEUX RÉUSSIR » écrit par Dominique MBOG.
Nous vous invitons à lire l’article suivant “Avocat Et Chrétien Est-Ce Compatible ?“.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *