Le chant est un élément attractif des esprits vers l’homme. La nature du chant détermine l’identité de l’esprit qui vient à nous. Ne jamais prendre à la légère le chant qui nous vient à l’esprit ou que nous fredonnons, car il annonce l’entrée en action d’une entité spirituelle. On peut procéder à l’énumération des principales catégories de chant qui existent, car le chant, croyez-moi, est cet instrument qui aide à l’évacuation de soi, pour faire le vide.

Et lorsque l’esprit de Dieu était sur Saül, David prenait la harpe et jouait de sa main ; Saül respirait alors plus à l’aise et se trouvait soulagé, et le mauvais esprit se retirait de lui. (1 Samuel 16 : 23)

Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit ; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre cœur les louanges du Seigneur. (Éphésiens 5 : 18-19)

Aussi, il y a le chant de style d’adoration qui introduit dans la contemplation, la méditation des propos évoqués. Il renvoie à l’existence et la raison d’être de Dieu. 

Pourtant tu es le Saint, Tu sièges au milieu des louanges d’Israël. Psaumes 22 : 4)

Cependant, le chant d’exaltation a pour objet de donner de l’assurance et de la conviction.

Il procure aussi la détermination par l’évocation des succès déjà obtenus ou réalisés par le Dieu qui se trouve être le sujet de la célébration.

Maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Et comme le joueur de harpe jouait, la main de l’Éternel fut sur Élisée (2 Rois 3 : 15)

La déclaration faite en haute et intelligible voix des versets bibliques qui ont un lien avec notre espérance est un activateur de la puissance créatrice.

Je t’ai établi père d’un grand nombre de nations. Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. (Romains 4:17)

Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Écriture : J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé! Nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons. (2 Corinthiens 4 : 13)

Réveille ma mémoire, plaidons ensemble, Parle toi-même, pour te justifier. (Ésaïe 43 : 26)

La terre sur laquelle nous vivons est vraiment inondée des ressources dont l’Homme doit en jouir. C’est le cas des ressources minières, elles sont issues bien évidemment de la terre. La Bible dit : 

Le nom du premier est Pischon ; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or. L’or de ce pays est pur ; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. (Genèse 2 : 11-12)

De même, nous avons les ressources animales et végétales. A cet effet, il est écrit dans le livre du commencement:

Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l’herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1 : 11-12)

Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi .

Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. (Genèse 1 : 11, 24-25)

L’Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal . (Genèse 2 : 9)

Dieu s’est rassuré que dans le système de la terre, les ressources humaines aient un rôle majeur, pour gouverner au mieux les ressources du sol et sous-sol. Il est destiné à imposer sa domination, car il est équipé pour cela.

L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. (Genèse 2 : 7)

En revanche, l’Homme a un lien intrinsèque avec la terre, car c’est de là qu’il provient. D’où l’intérêt, pour nous les croyants, d’apprendre donc à s’adresser à la terre pour nos besoins, plutôt qu’à passer le temps à se lamenter par nos prières chez Dieu.

Alors que les païens, les traditionalistes ou autres font des libations, des sacrifices et des imprécations à la terre, pour obtenir tout ce qu’ils veulent. C’est pourquoi tout leur réussit. Et nous, les « soi-disant chrétiens », nous sommes dans la souffrance, nous demandant chaque jour si Dieu voit nos malheurs !!!

Chers croyants, les proclamations et déclarations revêtent un enjeu crucial pour l’épanouissement du chrétien. Lorsque la terre est défavorable à un homme, cet homme souffre et il est très malheureux. Mais lorsqu’elle est favorable à un homme, je dis bien lorsque la terre est favorable à un homme, elle amasse des richesses entre ses mains.

Le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre par les richesses et par la sagesse. (1 Rois 10 : 23)

Je veux t’inviter maintenant à te lever au milieu des difficultés et de l’adversité pour semer des paroles à la terre pour ton salut social.

Isaac sema dans ce pays, et il recueillit cette année le centuple; car l’Éternel le bénit. Cet homme devint riche, et il alla, s’enrichissant de plus en plus, jusqu’à ce qu’il devint fort riche. Il avait des troupeaux de menu bétail et des troupeaux de gros bétail, et un grand nombre de serviteurs aussi les Philistins lui portèrent envie. (Genèse 26 : 12-14)

Je suis convaincu que la méconnaissance des mystères attachés à la terre paralyse actuellement la vie de plusieurs. Très peu de croyants savent que la terre écoute nos paroles, qu’elle mange et boit. Mais la Bible énonce dans le livre de Deutéronome :

Cieux ! Prêtez l’oreille, et je parlerai ; Terre ! Écoute les paroles de ma bouche. Que mes instructions se répandent comme la pluie, Que ma parole tombe comme la rosée, Comme des ondées sur la verdure, Comme des gouttes d’eau sur l’herbe ! Car je proclamerai le nom de l’Éternel. Rendez gloire à notre Dieu ! (Deutéronome 32 : 1-3)

Nous déclarons que la terre du Gabon enregistre toutes les paroles que nous allons prononcer ce jour ! Et nous annulons toutes paroles que la terre du Gabon a reçu, pour te combattre, et combattre cette Eglise !

La terre est dotée d’un système d’enregistrement d’informations venant des Hommes. Elle a une capacité d’enregistrer toutes les paroles prononcées par les hommes ; ainsi que les actes posés. Il est écrit dans le livre du Prophète Jérémie :

Écoute, terre ! Voici, je fais venir sur ce peuple le malheur, Fruit de ses pensées ; Car ils n’ont point été attentifs à mes paroles, Ils ont méprisé ma loi. (Jérémie 6 : 19

Lisons ce qui suit :

Terre, terre, terre, Écoute la parole de l’Éternel ! Ainsi parle l’Éternel : Inscrivez cet homme comme privé d’enfants, Comme un homme dont les jours ne seront pas prospères ; Car nul de ses descendants ne réussira à s’asseoir sur le trône de David et à régner sur Juda. (Jérémie 22 : 29-30)

Dieu a ordonné à Jérémie de maudire le Roi Jéconia. Le Prophète n’a pas eu besoin de rencontrer le Roi. Il s’est plutôt adressé à la terre.

C’est de cette manière que les devins, les magiciens, les marabouts, les gangas et sorciers agissent contre nous. Il leur suffit d’avoir de la terre de tes origines et parler, pour que ces méfaits te poursuivent.

Toutefois, sachons que l’envers du mal est le bien. Nous pouvons également faire venir le bien sur toute chose. Nous aussi, devons déprogrammer la terre et faire enregistrer par la terre du Gabon, le bien. Pour cela, tu dois permettre à la terre de boire par tes imprécations faites. Une imprécation c’est tout souhait de malheur contre la vie d’une personne. Elle fait partie du quotidien des personnes. On peut lire ce qui est écrit sur Abel :

Maintenant, tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre. (Genèse 4 : 11-12)

La terre, après avoir bu, va réaliser les proclamations faites sur elle. La terre a reçu le mandat de veiller à ce que Caïn reste et demeure vagabond. Et c’est ce qu’il devient. Il existe donc plusieurs types d‘imprécations telles que …

Ce texte est un extrait du livre « Les Mystères du culte » écrit par François Rabenkogo.

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *