Retourner l’envoyé à l’envoyeur, tel est l’objectif de cette forme de prière. Pour comprendre cet enseignement, il faut une certaine dimension spirituelle. Le royaume de Dieu et le royaume de Satan sont des entités spirituelles ; on ne peut les voir avec des yeux naturels.

Il y a quatre types de chrétiens : les chrétiens spirituels, ceux qui comprennent et peuvent vivre dans le royaume de Dieu, lui-même spirituel; les chrétiens charnels; les chrétiens religieux ; et les chrétiens traditionnels. Les Églises sont réparties selon ces quatre types de chrétiens. La prière qui vise à renvoyer les envoyés démoniaques à leurs envoyeurs n’est pas acceptée par toutes les églises. Cela peut se comprendre, car il faudrait d’abord accepter que le monde satanique est une réalité spirituelle qui n’agit que pour détruire, égorger, tuer ou voler.

Un pasteur qui ne croyait pas aux attaques du monde satanique dénigrait dans ses prêches ceux qui enseignaient le contraire. Mais un beau matin il se réveilla avec un gros œdème au pied.Cet œdème avait l’apparence de l’éléphantiasis. Il avait rêvé que deux chiens lui avaient léché les pieds. Lorsqu’il se présenta à l’hôpital, on ne put diagnostiquer son mal dans la mesure où l’éléphantiasis ne pouvait se déclarer brusquement.

La nuit suivante, Dieu lui ouvrit les yeux spirituels et il vit que c’était deux membres de son église qui s’étaient transformés en chiens et qui étaient venus lui lécher les pieds. Il se leva et fit une prière de combat. Au matin, ses pieds étaient redevenus normaux. Depuis ce jour, il changea sa manière de voir le monde satanique et intima l’ordre à tous les sorciers de son église de se dénoncer, autrement ils subiraient de sa part des malédictions.

Jésus disait à ses disciples qu’il savait que quelqu’un parmi eux allait le trahir et que mieux valait pour lui qu’il ne fût pas né. En disant ces paroles, cela équivalait en réalité à une malédiction de Jésus sur Juda.

Dans la prière du retour à l’envoyeur, il n’y a pas de sentimentalisme. Je fus envoyé par Dieu en mission de quinze ans dans une église locale. Un groupe de neuf sorciers (un homme et huit femmes) membres de l’église vinrent me trouver et me proposèrent trois choix : avoir un accident mortel, commettre l’adultère ou devenir fou. En retour je leur donnai de méditer ce passage d’ Esaïe 49 : 26: 

« Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût; et toute chair saura que je suis l’Eternel, ton sauveur, ton rédempteur, le puissant de Jacob. » 

Ils me firent savoir que leur décision était prise et que les démons étaient déjà prêts à accomplir leur mission. Il m’appartenait, selon eux, de quitter l’église ou d’y rester et subir leur courroux. Devant une telle situation, qu’auriez-vous fait à ma place ? Il est clair qu’il ne me venait même pas à l’idée de céder devant les menaces de Satan, à plus forte raison de ses ouvriers. Ce que j’ai simplement fait, et qui tombe sous le sens, a été de retourner « le cadeau » à ceux qui me l’avaient envoyé. 

Dans ma prière, j’ai simplement dit aux démons de retourner chez leurs commissionnaires. Je n’ai donc pas maudit ces sorciers. J’ai simplement dit aux démons d’accident, d’adultère et de folie de retourner chez ceux qui les avaient envoyés vers moi parce je ne voulais pas de leurs « cadeaux ». 

La conséquence de ce retour n’est pas de mon fait mais du fait de ceux qui sont à l’origine du cadeau. Me concernant, je n’ai fait que refuser un cadeau. Il est donc normal que les porteurs du cadeau s’en retournent remettre le cadeau à qui de droit. Après la prière que je fis, dudit groupe il ne restait qu’une personne en vie quatre mois après.

Une femme d’un âge avancé, sorcière de son état, voulait me transmettre un esprit de folie. Ayant été prévenu spirituellement, je fis la prière du retour à l’envoyeur. Le jour où elle devait me transmettre l’esprit de folie, elle insista pour me saluer. Lorsque je lui serrai la main, elle devint immédiatement folle et se mit toute nue. Je dus au bout de quelques heures, demander à Dieu de lui pardonner. Je priai pour elle et elle recouvra ses sens.

Un autre jour, ce fut un vieux voisin qui décida de me rendre lépreux. Pour cela, il devait déverser une poudre incolore à la porte de ma cour. Je fus également prévenu spirituellement et fis la prière du retour à l’envoyeur. Alors que nous venions de sortir, mon épouse et moi, l’Esprit Saint nous dit de retourner immédiatement à la maison. Lorsque nous arrivâmes, nous constatâmes que le vieux voisin avait enjambé le mur mitoyen et s’était introduit chez nous. Il avait déjà accompli sa salle besogne et s’apprêtait à ré-enjamber le mur, ne voulant évidemment pas passer par la porte qu’il avait « minée». Je restai dehors et lui intimai l’ordre de sortir. Après des hésitations, il dut se résoudre à sortir tout en sueur. Alors, ce qui aurait dû m’arriver lui arriva : au bout de deux semaines, les doigts de ses pieds étaient tous partis.

Dans Esther 7 : 10, la potence qu’Haman avait dressée pour pendre Mardochée servit à le pendre lui-même, en lieu et place de Mardochée, après qu’Esther et son peuple eurent fait trois jours de jeûne à sec, demandant à Dieu de les sauver. Il fut retourné à Haman ce qu’il avait lui-même préparé pour d’autres.

Daniel 6: 22-25, ceux qui ont comploté contre Daniel pour qu’il soit jeté dans la fosse aux lions en:payèrent le prix. En effet, Daniel s’en remit à Dieu et fit une prière durant toute la nuit, si bien que le roi ne put dormir. Le roi lui-même vint tôt le matin constater que les lions n’avaient fait aucun mal à Daniel. A la place de Daniel, il fit jeter ses comploteurs dans la fosse, et les lions s’empressèrent de les déchiqueter.

Au Psaumes 35 : 3 et 8, David dit à Dieu : 

« Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs ! Dis à mon âme : Je suis ton salut !… Que la ruine les atteigne à l’improviste, Qu’ils soient pris dans le filet qu’ils ont tendu, Qu’ils y tombent et périssent ! »

Dans proverbes 26 : 27, Salomon dit : 

«Celui qui creuse une fosse y tombe, Et la pierre revient sur celui qui la roule

En fin d’année et en début d’année, cette forme de prière sied, car ce sont des périodes où les serviteurs de Satan s’activent à accomplir leurs vœux et à lier de nouveaux pactes. Ces pactes peuvent te concerner ou concerner tes proches; c’est donc une question hautement importante.

Il y a un fétiche auquel se confient beaucoup de personnes en échange d’une longue vie. Ceux qui sont liés à ce fétiche sont obligés de donner périodiquement la vie de proches parents en échange de leur longévité. C’est pourquoi ce genre de prière ne se fait pas avec des sentiments; c’est une question de vie ou de mort. C’est soit vous, soit celui qui veut votre destruction qui mourra. 

Un père âgé de plus de quatre-vingts ans s’était lié à ce fétiche. Durant sa vie, il sacrifia huit de ses enfants au fétiche et il n’en restait que deux, dont un ami à moi. Ce dernier devait être bientôt emporté à son tour par le fétiche. Avec un collègue pasteur, je me rendis chez le père octogénaire de mon ami pour l’informer que nous savions qu’il était à l’origine de la mort de ses enfants. Il reconnut le fait mais refusa de se débarrasser du fétiche. Nous fîmes savoir à mon ami, qui n’avait alors que 37 ans, que quelqu’un voulait sa mort imminente sans lui dire qu’il s’agissait de son propre père. Nous lui demandâmes s’il était d’accord que nous fassions la prière du retour à l’envoyeur. Evidemment, il accepta. La même semaine, son père mourut et lui vit jusqu’à ce jour. Il a plus de cinquante ans.

Il y a également des ouvriers de Satan qui tiennent votre destinée entre leurs mains. A partir d’un miroir spirituel ils vous observent jour et nuit et toute bonne chose qui doit vous parvenir est détournée par eux. Ils passent ainsi leur temps à manipuler votre vie, vous empêchant de rentrer dans vos promesses. Vous recevez de bonnes prophéties mais aucune d’elles ne se réalise du fait de ces manipulateurs de l’ombre.

Lorsque vous priez et que votre requête est exaucée, ces manipulateurs la détournent. Vous êtes délivré aujourd’hui de l’envoûtement mais dès le lendemain, les manipulateurs le remettent sur vous si bien que votre vie est faite de prières de combat sans fin. Comme vous l’aurez constaté, ce qui vous arrive ne vous est pas étranger. Ce sont les mêmes démons qui vous sont envoyés presque toujours. Pour mettre fin à cette situation, une prière suffit; celle qui consiste à dire aux démons de retourner une fois pour toutes chez leurs commissionnaires pour y prospérer ; en somme, que les manipulateurs soient eux-mêmes manipulés par les démons qu’ils envoient.

Que personne ne puisse plus jamais manipuler votre destinée.

Ce texte est un extrait du livre « Les 40 Différentes Sortes de Prières  » écrit par Prophète Emmanuel SAWADOGO

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comment (1)


Yao Kouakou Blaise
Yao Kouakou Blaise
31 décembre 2023

Merci homme de Dieu pour la profondeur, que le Seigneur continue de vous utiliser.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *