La relation de votre mari avec ses finances est lourde de conséquences sur l’image qu’il a de lui-même et tout ce qu’il vit. Est-il généreux ou avare? Est-il reconnaissant ou envieux des autres? Perçoit-il l’argent comme une malédiction ou une bénédiction? Est-il sage ou irréfléchi avec ce qu’il a? Est-il d’accord avec vous quant à la gestion de vos finances ou est-ce un sujet de discorde entre vous?

Rien ne met plus de pression sur un couple que l’irresponsabilité financière, le manque d’argent, ou le fait de crouler sous les dettes. Ce n’est que lorsque nous reconnaissons que tout ce dont nous disposons nous vient de Dieu et que nous cherchons à le laisser régner sur nos comptes que nous pourrons éviter les pièges que l’argent, ou le manque d’argent, nous tend.

Mon mari a toujours bien gagné sa vie, mais la nature même de son entreprise fait qu’il est souvent difficile de savoir ce qui va rentrer et quand; ceci crée un climat d’incertitude pouvant osciller entre abondance et famine. Une année, il y eut une récession dans le monde de la musique, que tous ceux qui sont concernés ont pu ressentir. Même les compagnies qui nous devaient de l’argent retardaient leurs paiements faute de liquidités. 

Ce fut un temps éprouvant, mais cela aurait été bien pire si nous n’avions pas eu foi dans le Seigneur et si nos finances n’avaient pas été sous son contrôle. Notre paix était renforcée par le fait que nous savions que nous avions obéi à Dieu en versant notre dîme à notre église.

«Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (Malachie 3 : 10). 

Nous avions également été fidèles en donnant à des gens dans le besoin et dans la pauvreté. 

« Heureux celui qui s’intéresse au pauvre! Au jour du malheur, l’Éternel le délivre. L’Éternel le garde et lui conserve la vie. Il est heureux sur la terre, et tu ne le livres pas au bon plaisir de ses ennemis » (Psaume 41 : 1-2). 

Nous connaissions aussi les promesses de la Bible qui disent : 

« Ceux qui cherchent l’Éternel ne sont privés d’aucun bien » (Psaume 34 : 10). 

Nous étions certainement à l’écoute du Seigneur. Nous étions convaincus qu’en le considérant comme notre source et en vivant dans l’obéissance à ses commandements, il pourvoirait pour nous et que nous aurions tout ce dont nous avions besoin. C’est ce qui a fait, et nous sommes comblés.

Tant de problèmes d’argent peuvent être réglés par le simple disposer selon ses directives. Cela signifie donner quand IL nous demande de donner. Quand vous faites, Dieu a promis de vous délivrer, vous protéger, vous bénir, vous guérir, et vous maintenir en vie. Quand vous ne le faites pas, vous vous exposez à vivre la détresse que connaît le pauvre : 

« Celui qui ferme son oreille au cri du pauvre criera lui-même et n’aura point de réponse » (Proverbes 21 : 13). 

Ne pas donner, c’est se priver de la capacité de jouir de ce que l’on a et nous mène à des difficultés qui nous suivent toute la vie.

Certes, il est vrai qu’il y a bien des gens riches qui ne donnent pas. Mais si vous observiez leur vie de plus près, vous verriez que bien des bénédictions de Dieu leur font défaut. Santé, protection, amour, paix et satisfaction leur échappent toujours sans qu’ils sachent pourquoi. Ils gagnent la richesse mais perdent la capacité d’en jouir. Tout cela parce qu’ils ne savent pas que la clé de la vie, c’est de connaître le Seigneur et de vivre dans ses voies. Cela signifie donner du temps, de l’énergie, de l’amour, du talent et de l’argent selon sa direction.

Priez que votre mari s’empare de cette clé et comprenne la volonté de Dieu concernant ses finances. Priez qu’il devienne généreux et content de vivre selon ses moyens sans toujours vouloir davantage. Je ne dis pas qu’il ne devrait pas essayer de gagner plus, tout au contraire. Un homme mérite de gagner ce qui correspond à son labeur et sa femme devrait prier pour que ce soit le cas.

Une besogne fastidieuse qui amène à la pauvreté et à son cortège d’amertume, d’angoisse, de maladie et d’envie ne devrait pas être acceptée comme mode de vie habituel. Je vous invite instamment à prier que les greniers de Dieu s’ouvrent pour votre mari, mais priez afin que cela se fasse par la main de Dieu. 

« C’est la bénédiction de l’Éternel qui enrichit, et il ne la fait suivre d’aucun chagrin » (Proverbes 10 : 22).

La prière n’est certes pas un moyen infaillible pour éviter tout problème financier, Dieu utilisant parfois les finances pour attirer notre attention et nous apprendre des leçons. Mais vos prières contribueront certainement à protéger votre mari de bien des luttes inutiles et de la détresse. Le désir de Dieu est de bénir ceux qui sont obéissants, reconnaissants, généreux et qui trouvent leur trésor dans le Seigneur. 

« Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Matthieu 6 : 21). 

Dieu veut que votre mari trouve son trésor en lui, et non dans son argent.

Ce texte est un extrait du livre « La prière d’une épouse est efficace » écrit par Stormie Omartian.

Nous vous invitons à lire l’article suivant « Prières pour Ses Finances« .

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *