Les œuvres de Dieu nous ont permis de découvrir la personne de Dieu. Sa réputation le précède au point que, ayant compris qui est Dieu, ce ne sont plus ses œuvres qui en réalité nous attirent mais c’est la personne que nous avons découverte qui devient l’objet de notre appréciation, de notre adoration.

L’adoration est basée sur une relation de notre amour pour Dieu. Une relation s’est bâtie, nous avons découvert à qui nous avons à faire, nous avons une intimité avec Lui. Nous le considérons tel qu’il est sans éloge, car nous le connaissons. A vrai dire, l’adoration est une expression d’amour, quand on adore, on dit:« je t’aime».

L’adoration ce n’est pas apprécier les œuvres, l’adoration c’est aimer l’auteur.

L’adoration nous amène à considérer Dieu pour ce qu’il est même lorsque rien n’est fait dans notre vie. Nous n’oublions pas ce qu’il est au point que nous restons dans une totale confiance de sa personne quelles que soient les circonstances.

Cela se traduit par les paroles, une attitude intérieure et un style de vie. L’amour se voit au quotidien. Ainsi, aimer se conjugue par d’autres verbes notamment affectionner, attentionner.

L’adoration, c’est vivre avec une vie de fidélité pour Dieu. Quand nous vivons une autre vie avec d’autres dieux, on appelle cela l’infidélité ou idolâtrie.

Dans l’adoration il y a un degré plus élevé qui est la consécration. Lorsque l’on se donne soi-même à Dieu. L’adoration parle de Dieu. La déclaration la plus élevée , c’est donner sa vie, c’est ainsi que Christ nous dit: 

«Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis» (jean 15:13) et Paul renchérit en disant :

«Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable» (Romains 12:1) . 

C’est ça l’adoration.

L’adoration, c’est se donner et s’abandonner. C’est mettre aussi de côté ses mots pour s’offrir soi-même en sacrifices. Et c’est dans la consécration que l’on parle à Dieu et non plus de Dieu. Telles sont les déclarations écrites dans le chant de consécration que je vous invite à méditer et à chanter avec une conscience des actions de grâce que seul Dieu mérite.

Des temps à passer dans l’intimité

Rester à tes côtés pour l’éternité

Être brisé par les écritures

Offrir ma vie comme une monture

C’est là mon désir pour ton plaisir

C’est pourquoi je viens

Car je sais comment (je sais comment)

Attirer ton regard

Près de moi, Adonaï

Je sais comment (je sais comment)

Trouver du temps pour toi

Même au milieu de la pagaille

Car j’ai mis de côté tous mes mots 

Pour m’offrir moi-même en sacrifice

Tout à toi, je me donne tout à toi 

Je me donne en parfum, Seigneur 

Je me donne en parfum pour toi 

Je me donne en parfum, Seigneur 

Je me donne en parfum pour toi

Un parfum qui chante (qui chante)

Parfum qui danse (un parfum mélodie)

Un parfum mélodie

Coulant de tout mon être

Na mikabi, eh uh

Na mikabi, eh uh uh uh

Je me donne en parfum, Seigneur 

Je me donne en parfum pour toi

Un parfum qui chante

Parfum qui danse

Un parfum mélodie

Coulant de tout mon être Choeur

Na mikabi, eh uh

Na mikabi, eh uh

Je me donne tout à toi oh (na mikabi, eh uh)

I give myself away eh

Zua nga, eh (zua nga)

Zua nga, eh (zua nga).

Lyrics de la chanson « Parfum qui chante » du groupe Adorons l’Eternel (GAEL) – Athom’s Mbuma.

Ce texte est un extrait du livre « MATONDO: Vivre par les Actions de Grâces  » écrit par les auteurs Pasteurs Arlette ManegabeAthom’s MbumaDavid KajisuFifi Bilolo TunasiGrâce TshiashalaMichael TetteyPasteur Lévi Kongolo KazadiSissi BogoliTracien Boma.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *