Paul a traversé de nombreuses épreuves, ses difficultés excédent de beaucoup ce que les croyants contemporains rencontrent. Il est fort possible que Paul se soit senti bien seul au fond de sa cellule, déprimé, abandonné, rejeté, blessé et détruit.

Paul aurait pu être démoli, ne serait-ce que parce que ses disciples l’ont quitté au moment où il avait le plus besoin d’eux. Rien que cela peut détruire n’importe qui. (Nous devons garder à l’esprit que Paul était un homme, bien qu’il ait été le grand, le légendaire apôtre).

Plutôt que de se laisser submerger par ses difficultés, Paul prit la décision de se souvenir. Rappelez-vous que la racine grecque de  » souvenir » est la même que celle de tombe, tombeau, sépulcre. Nous en arrivons à présent au lien entre ce vocabulaire  » morbide » et la prière.

Paul a dû mettre ses problèmes de côté pour libérer la puissance de la prière. Vous avez remarqué que lorsque l’on est au plus bas, il est difficile de penser positivement ou de se souvenir des bonnes choses qui nous sont arrivées. La chair aime s’apitoyer sur elle-même. Paul aurait très bien pu s’apitoyer sur son sort !

Il a préféré se souvenir de toutes les bonnes choses que Dieu avait faites pour lui. Il doit creuser profondément au-delà de ses difficultés actuelles jusqu’à se remémorer les relations positives et fructueuses qui ont jalonné sa vie. Il lui faut faire un réel effort, parce que sa vie est devenue si difficile. Il doit déterrer ces souvenirs, les retrouver et les remonter à la surface.

Lorsque l’épreuve survient et que Satan tente de vous décourager, le moment est venu de creuser profondément. Cessez toute activité, parlez-vous à vous-même et prenez la décision de vous souvenir des bontés de Dieu.

Cela peut demander du temps ou encore l’aide d’autres soldats se trouvant dans la zone de combat mais je vous assure que vous ne vous souviendrez de rien par hasard. Vous devez décider de déterrer ces bons souvenirs en vous débarrassant de la terre accumulée. Une grande force vous remplira alors que vous vous rappellerez toutes les bontés de Dieu !

  • Réconforté par de vieux souvenirs

Alors que Paul se penche sur ses années passées, creusant à travers les décombres et les soucis, il en arrive à ses premiers souvenirs de Timothée ! Subitement, son coeur s’adoucit et il commence à remercier Dieu !  » Ah, en voila un dont la fidélité est à toute épreuve! » La reconnaissance coule librement de son coeur vers Dieu. Maintenant, il peut entrer dans la prière.

Quand tout le monde nous abandonne, à cause d’une pression dont nous ne sommes pas responsables et que plus personne ne semble fiable, arrêtez-vous et réfléchissez. Creuser Profondément.

Regardez au-delà de vos émotions et souvenez-vous de toutes ces personnes que Dieu a mises sur votre route. Nommez-les une par une, voyez leur évolution et combien leur amitié vous est précieuse. Une grande satisfaction et une grande reconnaissance envahiront votre coeur ! Il faut se souvenir des bonnes choses !

Quand votre cœur est reconnaissant, il devient facile de prier. Notre quotidien compliqué et surchargé rend la prière difficile. Commencez à remercier et prier sera facile.

Vous vous dîtes sûrement : « Très bien, cela explique le lien entre la prière et ces termes de sépulture. Mais qu’en est-il des autres termes de cette racine grecque :  » statue, mémorial et monument », quel est leur rapport à la prière?

En utilisant le terme  » se souvenir « , Paul signifie :  » Timothée, mon intention est de prier, prier, prier et encore prier pour toi jusqu’à ce que j’ai saturé la salle du trône de Dieu de ton nom ! Où que Dieu pose les yeux, je veux qu’Il voit un mémorial vivant de toi ! Je ne veux pas que Dieu puisse t’oublier, aussi je remplis le ciel et mes prières pour toi se dressent comme des statues, des monuments et des mémoriaux qui s’élèvent en sa faveur ! Mes prières pour toi se tiendront devant Dieu comme un monument éternel ! « 

En fait, le même mot grec est correctement traduit dans Actes 10: 4, quand la Parole dit : « ... Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu. » (Traduction américaine : Elles se tiennent comme un mémorial devant Dieu.) Les prières forment donc un mémorial vivant devant Dieu !

N’est-ce pas réconfortant de savoir que quelqu’un s’investit dans la prière à ce point pour vous ? Imaginez quelle assurance vous confère les prières d’un ami fidèle qui remplit la salle du trône de Dieu de ses prières pour vous.

De nombreuses vies ont été épargnées grâce aux prières d’une mère ou d’une grand-mère. Longtemps après leur disparition et leur arrivée au ciel, leurs prières continuaient d’exercer leur influence dans la vie des gens. Pourquoi ? Parce que la puissance de la prière est permanente et dure à toujours.

Une prière, faite avec foi, n’est jamais oubliée par Dieu. Elle demeure fraîche dans Son esprit, comme le serait un mémorial éternel, tel un immense édifice ou une statue de marbre !

Ce texte est un extrait du livre « Vivre dans la zone de combat » écrit par Rick Renner.

Nous vous invitons à lire l’article suivant « Des Conseils Pour Survivre Dans La Zone De Combat« .

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Creuser Profondément

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *