Lorsque j’entrepris le jeûne et la prière pour connaître les raisons de la misère des chrétiens, Dieu m’a renvoyé à trois passages de la Bible.

D’abord, : « Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent.» Exode 20.1 – 5

Ensuite : «Tu ne te feras point d’image taillée, de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et à la quatrième génération de ceux qui me haïssent.» Deutéronome 5. 8-9

Enfin, : «Nos pères ont péché, ils ne sont plus, Et c’est nous qui portons la peine de leurs iniquités.»  Lamentation 5. 7

Tout péché à deux conséquences : son jugement et sa punition.

Le jugement du péché concerne celui qui a commis le péché tandis que le châtiment atteint celui qui a commis le péché et ses descendants sur quatre générations. La première génération reçoit le châtiment puis s’en va. La deuxième génération reçoit la punition et disparaît et ainsi de suite jusqu’à la quatrième génération.

Je m’étonne lorsque certaines personnes me disent qu’elles ne peuvent pas être victimes d’une malédiction parce qu’elles sont fils de pasteur ou tout simplement chrétiens. Je leur pose souvent cette question : vos ancêtres étaient-ils des chrétiens ou étaient-ils des pasteurs ?

Lors de mes tournées j’ai rencontré différentes familles vivant sous la malédiction. La manifestation de la malédiction varie selon les familles. C’est ainsi que dans certaines familles, lorsque les filles se marient, elles sont répudiées ou divorcent avant le premier anniversaire de mariage et reviennent en famille.

Pour d’autres familles, les garçons et les filles vivent dans la fornication et peuvent avoir des enfants hors mariage. Mais l’esprit de malédiction les empêche de se marier. Dans ces familles, la fornication lie chacun quel que soit son âge.

Il y a aussi des familles qui ont pour malédiction la folie. C’est dire, que pour les familles victimes de malédiction, les manifestations sont multiformes.

Dans une des familles que j’ai visitées, tous les quatorze (14) membres avaient un handicap moteur. Il y avait aussi des familles dont les membres mouraient toujours par accident. Les membres d’une famille qui héritait de la stérilité comme malédiction, pratiquaient la polygamie, pensant ainsi augmenter leur chance d’avoir des enfants. La cause de cette malédiction, selon les informations que j’ai reçuesi, remonte à l’époque où deux vieillards se disputaient à propos du sexe d’un foetus.

N’arrivant pas à s’accorder, ils commirent l’horrible crime en éventrant la mère pour connaître le sexe de l’enfant.

Depuis ce jour, la stérilité sévit dans cette famille. Enfin, j’ai visitée une famille dans laquelle la malediction se manifestait par des plaies inguérissables aux pieds. Il y a des villages entiers où les habitants sont esclaves de l’alcool et défèquent dans leurs habits.

Que dire de celles qui sont constituées de personnes colériques aimant se battre, ou de celles qui ne savent que proférer des mensonges.

Nous avons beaucoup accusé les sorciers. Pour peu que l’on rencontre une personne du troisième âge avec des yeux rougis par la vieillesse, on l’accuse de sorcellerie. Un sorcier ne peut s’attaquer à une famille sur quatre générations parce qu’il ne vit qu’une génération. Satan a toujours voulu cacher la vérité et détourner l’attention de ceux qu’il a liés.

La malédiction n’est pas à négliger car elle lie et tisse de nombreuses personnes. Voyons comment cela peut se manifester. En fait, lorsque vous commencez une affaire, un commerce par exemple pendant que vous êtes sous la coupe de la malédiction, votre commerce prospère à ses débuts mais peu de temps après, vous faites faillite ou vivotez. 

Une semaine, vous lisez et méditez la Parole de Dieu ; la semaine d’après vous n’avez pas du tout envie d’ouvrir votre Bible. Une autre fois, vous priez bien ; mais la semaine suivante vous ne pouvez pas prier. Vous passez alors votre temps à dormir. Lorsque le dimanche approche vous êtes dans la tristesse, vous avez envie d’aller en voyage, de fuir la prière. Votre vie est un cercle vicieux. Vous stagnez en tout ; rien ne va. Tous les exemples qui viennent d’être cités sont des traits de la malédiction. Elle frappe quatre générations.

Imaginons quatre personnes liées les unes aux autres par la même chaîne. Elles représentent quatre générations. Supposons que Dieu vous dise à travers une vision ou une prophétie de jeûner sept jours parce qu’il veut vous bénir. Lorsque vous commencez le jeûne, l’esprit de malédiction vous oblige à abandonner au bout du deuxième jour. Il en est de même pour quelqu’un à qui Dieu promet le mariage. Lorsque vous êtes sur le point de vous marier, l’esprit de malédiction peut intervenir et briser vos fiançailles. 

Supposons que l’Eternel vous dise d’ouvrir une alimentation ou de faire de l’élevage. Lorsque vous prenez le chemin ou lorsque vous êtes sur le point de le faire, l’esprit de malédiction vous arrête dans votre élan et détruit votre projet. Dieu peut vous promettre une voiture, une mobylette en fixant même le mois de l’accomplissement de sa promesse. Cependant, l’esprit de malédiction peut vous empêcher d’entrer en possession de ces bénédictions. Pour certaines personnes, la manifestation de la malédiction est telle que lorsqu’elles gagnent de l’argent, elles font des dépenses inutiles.

Peut-être n’êtes-vous qu’à la première génération de votre malédiction. Il est alors important qu’elle soit brisée, si non vous ne pouvez pas prospérer. Lorsque vous faites un pas en avant, l’esprit de malédiction vous ramène en arrière de dix pas.

La vie de nombreux chrétiens est ainsi faite. Un pasteur commença son ministère à vingt ans et l’exerça pendant cinquante ans. Au moment de sa retraite, il fut poussé par l’esprit de malédiction à enceinter sa servante de 15 ans.

Lorsque vous êtes sous la coupe de l’esprit de malédiction, votre fin est lamentable, qu’importe votre titre : chrétien, pasteur, évangéliste, intercesseur, prophète, etc. Il y a quelques années de cela, le pasteur d’une église se pendit le jour de la Pentecôte.

En 2002, un pasteur se pendit dans son grenier. Un autre se suicida en sautant dans un puits en 2003. Toujours en cette même année, j’étais en Suisse et je disais que le pays était frappe par la malédiction du suicide. Ils ne me crurent point. Mais dans une parution d’un journal plus tard, ils reconnurent l’existence de cette malédiction dans leur pays.

La malédiction est comme un héritage. On l’hérite de ses parents ou de ses ancêtres.

Chassez les démons fait partie de mon ministère et ce que je vous dis est la vérité. Les démons sont organisés comme une armée, chacun avec son grade. Ils sont plus nombreux que les humains. L’esprit de malédiction se trouve en deuxième position après celui de la sorcellerie. Il est plus facile de prier pour ressusciter un mort que pour chasser l’esprit de malédiction. On ne chasse pas l’esprit de malédiction comme on chasse les autres esprits par un simple ordre.

La difficulté de chasser cet esprit vient du fait qu’il lie les personnes à travers trois canaux : le nom de famille; le lien de sang et le sexe. Pour réussir à chasser cet esprit, il faut que la victime soit consciente de son état et le reconnaisse.

Ensuite, il lui faudra être décidée à en sortir, à être délivrée et ce, avec une très grande détermination. Cette détermination doit être plus forte que l’envie de manger où même d’obtenir un emploi. La personne devrait ensuite connaître l’histoire de sa lignée. S’en suivra un long jeûne, puis une demande de pardon pour les fautes commises par ses ancêtres. 

Enfin, la délivrance intervient après la prière de délivrance. Lorsqu’on vous dit partout où vous allez que l’esprit de malédiction est parti, mais que vous constatez que votre situation n’a pas du tout changé, c’est qu’il n’en est rien. L’esprit de malédiction peut vous pousser à abandonner la foi à cause des frustrations et de la confusion dans lesquelles vous vivez en permanence.

(…)

Ce texte est un extrait du livre « La malédiction des générations  » écrit par Prophète Emmanuel SAWADOGO.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *