Quand la puissance de la grâce pénètre dans le temps, de nombreuses situations sont changées. Il n’y a pas, dans le corps de Christ, une compréhension du jugement de Dieu.  Quand Dieu termine une saison pour en commencer une autre, ou nous fait passer par une transition, il doit mettre un terme ou anéantir certaines situations anciennes. C’est pourquoi la tribu d’Issacar pouvait comprendre les temps. Elle savait comment certaines structures devaient prendre fin pour qu’une nouvelle saison commence.

Issacar était le neuvième fils de Jacob et le cinquième fils de Léa. La tribu d’Issacar était positionnée stratégiquement avec Juda et Zabulon (Nombre. 2. 5; 10. 14, 15). Zabulon, le dixième fils de Jacob et fils cadet de Léa, signifiait « demeure, habitation ». Zabulon était la tribu de la guerre, de la flotte et du commerce. Juda était le quatrième fils de Jacob et de Léa. Son nom signifiait, « qu’IL soit loué ». Juda, comme tribu  conquérante, était prophétiquement toujours destiné à aller le premier au combat.

Vous pouvez maintenant voir pourquoi, le célèbre passage dans 1 Chroniques. 12. 32, « Des fils d’Issacar, ayant l’intelligence des temps pour savoir ce que devait faire Israël, deux cents chefs, et tous leurs frères sous leurs ordres », avait une telle signification à l’époque. Les tribus vivaient de profonds conflits et transitions. Le gouvernement était en pleine mutation. Ils étaient en train de passer de la gouvernance de la maison à celle de David. Ce dernier était issu de la tribu de Juda. Issacar pouvait donner des idées sur la façon de procéder à cette transition. La tribu d’Issacar possédait, dans son ADN, plusieurs caractéristiques distinctes.

L’une d’entre elles, dont je veux discuter était la prospérité. 

« Ruben sortit au temps de la moisson des blés, et trouva des mandragores dans les champs. Il les apporta à Léa, sa mère. Alors Rachel dit à Léa : Donne-moi, je te prie, des mandragores de ton fils. Elle lui répondit : Est-ce peu que tu aies pris mon mari, pour que tu prennes aussi les mandragores de mon fils ? Et Rachel dit : Eh bien ! Il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils. Le soir, comme Jacob revenait des champs, Léa sortit à sa rencontre, et dit : C’est vers moi que tu viendras, car je t’ai acheté pour les mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit. Dieu exauça Léa, qui devint enceinte, et enfanta un cinquième fils à Jacob. Léa dit : Dieu m’a donné mon salaire parce que j’ai donné ma servante à mon mari. Et elle l’appela du nom d’Issacar.»

Les gens de la tribu d’Issacar deviendraient serviteurs, travailleraient pour un salaire et vivraient confortablement. En comprenant les temps, vous prospèrerez. 

De nombreux chrétiens ne savent pas que Dieu a Son propre calendrier. Son emploi du temps est clairement révélé dans la Bible. Ce calendrier était suivi par les juifs dans l’Ancien Testament, par Jésus, par les apôtres dans le Nouveau Testament et l’Église primitive pendant des siècles. Pendant l’âge des ténèbres, elle se détourna du calendrier de Dieu pour adopter le calendrier romain. En conséquence, elle perdit de nombreuses bénédictions que Dieu lui accordait à l’époque.

La bonne nouvelle c’est que Dieu restaure les fêtes de Son calendrier. Elles ne sont pas des règles à suivre. En tant que croyant en Jésus-Christ, vous êtes libre de les célébrer ou non. Mais quand nous choisissons d’aligner nos vies avec les célébrations/fêtes de Dieu, nous entrons dans un cycle de bénédictions. Ses fêtes sont célébrées à l’époque de la moisson. 

Une fois que nous avons compris ces choses, nous allons de bénédictions en bénédictions. 

Ce texte est un extrait du livre « ÊTRE COMBLÉ DE BÉNÉDICTIONS » écrit par Patrick DUCADY.

Nous vous invitons à lire l’article suivant « L’expression peu de foi« .

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Les cycles des Bénédictions.

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *