« Moi, je vous ai baptisés d’eau ; lui, il vous baptisera du Saint-Esprit » Marc 1 : 8

Je crus entendre la Voix de Dieu me disant que cette sœur serait la femme de ma vie ; mais dès que le signe que la voix m’avait donné se réalisa, l’attirance et les sentiments que je ressentais pour elle s’évanouirent aussitôt. Je réalisai alors que ce n’était pas la Voix de Dieu que j’avais précédemment entendue et que j’étais en train de me fourvoyer. J’ai donc demandé au Saint-Esprit de m’expliquer ce qui m’avait trompé. Il me répondit: « ton âme ! ». La voix de mon âme m’avait empêchée de saisir la réelle Volonté de Dieu !

Irrité par la rébellion durant la crise en Côte d’Ivoire, je pensais entendre la Voix de Dieu m’annonçant une certaine issue à la crise; ce fut le contraire qui se produisit. Cherchant là encore à comprendre, l’Esprit me parla à nouveau de mon âme : la colère m’avait empêché d’entendre la Voix de l’Esprit.

Après plusieurs expériences de ce type, je réalisai combien l’âme était susceptible d’induire en erreur. Ton âme est sûrement ta plus grande source d’aveuglement à la Voix de Dieu. Tes émotions comme tes tristesses, tes angoisses, tes colères, tes peurs peuvent t’empêcher de voir les Bontés que Dieu t’envoie. Ton tempérament fougueux, introverti, colérique ou mélancolique peut corrompre ta vision et donc ta bénignité.

Tes habitudes et ta culture peuvent aussi être un obstacle. La fille de pharaon n’aurait pas vu en Moïse un prince si elle l’avait jugé selon ses origines et son statut social.

Jésus a dit à Pierre : « ce n’est ni la chair ni le sang qui t’ont donné ces révélations…». 

Parlons donc des révélations que peuvent donner le sang. Comme tu le sais, l’âme est dans le sang (Lévitique 17:11). Les révélations de l’âme sont celles qui m’ont induit en erreur à plusieurs reprises et qui peuvent donc corrompre ta capacité à reconnaître les Bontés que Dieu envoie. L’âme est différente de l’esprit, mais elle influence les dispositions de ce dernier. Hébreux 4:12 dit bien d’ailleurs que l’âme et l’esprit doivent être séparés par l’épée de la Parole.

Pour être capable de voir les choses du Royaume, tu dois commencer par naître d’Eau et d’Esprit. La Naissance d’Eau est ce qui te permet de dominer la voix de la chair, tandis que la Naissance de l’Esprit te permet d’assujettir la voix de l’âme.

Qu’est-ce que naître de l’Esprit?

De même que le Baptême d’Eau est l’image de la purification des souillures de ta chair par l’eau, le Baptême de l’Esprit vient te purifier des cars de l’âme qu’on appelle le Moi ou le vieil homme. Mais pour que :

* ton Baptême d’Eau soit efficace, tu dois te repentir

* ton Baptême dans l’Esprit soit efficace tu dois renoncer à ton Moi

Il est dit que les disciples furent remplis du Saint-Esprit et se mirent à parler en d’autres langues (Actes 2:4; 4:31). Différemment du Baptême d’Eau qui est une immersion, le Baptême du Saint-Esprit est une plénitude faisant suite à un remplissage.

Nous savons tous que pour remplir un récipient il faut qu’il soit au préalable vide. « Renoncer à soi » c’est vider son être intérieur et se charger de sa croix. Si le Baptême d’Eau ne se fait qu’une fois, la plénitude de l’Esprit (appelée Baptême lors de la première fois) est continuelle, elle se manifestera chaque fois que tu videras ton âme pour être remplie de l’Esprit.

Celui/celle qui est né.e de l’Esprit est celui/celle qui sait régulièrement faire de la place en lui, en renonçant à son « Moi » pour pouvoir être remplie par plus de l’Esprit.

En priant par exemple pour recevoir le Baptême du Saint-Esprit, tu entendras la voix de ton intellect (âme) te dire « comment est-ce possible de parler une autre langue sans qu’on l’ait apprise? » À ce moment-là, renonce à ta logique (ton âme) et crois comme un enfant à la promesse, en mettant de côté la logique que le monde à apprise, en t’attendant à être  remplie. Il ne s’agit pas de mettre de côté sa capacité de réflexion, mais l’intelligence de l’Esprit qui est différente de celle qui est terrestre. L’intellect terrestre peut t’empêcher de saisir l’intellect divin.

Naître de l’Esprit, c’est renoncer à soi en prenant sa croix pour être remplie du Saint-Esprit. Celui qui reçoit le Baptême et la prière en langues sans renoncement à lui-même ne verra pas le Royaume de Dieu et ne pourra pas développer la Bénignité.

Je lis ma bible en 1 an: Ésaïe 57; Deutéronome 31

Ce texte est un extrait du livre « La Bénignité – Fondement de la foi de Dieu – A Son Image Pour Dominer, Dévo 6 – Septembre 2023  » écrit par Mohammed SANOGO.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *