Ne priez pas après avoir tout fait, mais faites tout pour prier.

En général, ma vie se présente comme celle d’un homme très occupé, et les événements qui ont eu lieu dans ma vie durant ces trois dernières années m’ont rendu encore plus occupé que je ne l’ai été avant. Je sais ce que c’est qu’être fatigué en fin de journée, après avoir été dans trois bureaux différents, entendu et résolu les problèmes des autres, et aussi enseigné et s’être forcé de continuer à vivre ce qu’on enseigne aux autres dans son couple et dans sa propre famille. 

J’avoue que le soir à la maison, je n’ai envie de ne rien faire d’autre que de me jeter dans mon lit et dormir jusqu’au matin. A cela s’ajoute aussi la conscience qu’avant de dormir, il faut préparer le jour suivant et planifier le travail, prévoir une visite surprise au personnel, un petit cadeau aux enfants, un rapport à rendre au bureau, des cotes d’interrogation à déposer au bureau académique, un diner aux chandelles avec Nadège «ma femme», etc.

Pourtant, rien ne remplacera dans mon cœur le bonheur que j’ai de prendre du temps dans la prière. Je sais qu’il devient difficile de trouver de la place pour la prière quand on a déjà tout fait dans la journée, pourtant il faut que parmi les choses qui doivent être faites, la prière puisse trouver sa place.

Vous vous dites certainement, oui ça c’est lui, il est trop occupé et ça se comprend…! Mais J’ai appris au fil du temps que la prière n’est pas une chose à mettre en dernière position dans notre liste des choses à faire dans la journée; et les devoirs cos attendre d’en finir avec « les urgences et les devoirs considérés comme importants pour la vie » avant de vaquer à la prière. Non! Et non ! Cela ne marche jamais !

L’expérience et l’histoire nous le prouvent. Ce qu’il convient mieux de faire, c’est plutôt, littéralement se convient mieux de faire, c’est plutôt, littéralement se battre avec son emploi du temps pour que la journée ne finisse pas sans que vous n’ayez eu quelques minutes ou quelques heures à contempler le Seigneur dans l’intimité de la prière personnelle. Faites tout ce qui est en votre pouvoir, pour que rien ne vous empêche de prier.

Le roi David, sachant combien ses journées étaient chargées, préférait précéder l’aurore pour commencer à rendre des louanges à Dieu, avant de vaquer aux multiples exigences de la vie royale.

Réveille-toi, mon âme ! Réveillez-vous, mon luth et ma harpe ! Je réveillerai l’aurore”. Psaumes 57 : 8 

Réveillez-vous, mon luth et ma harpe ! Je réveillerai l’aurore”. Psaumes 108 : 2

Je devance l’aurore et je crie; J’espère en tes promesses”. Psaumes 119: 147 

Il est écrit de Christ Jésus qu’il priait tôt le matin et tard le soir, il savait avoir du temps avec son Père au point que cette vie de prière poussa les disciples à lui adresser la demande de leur apprendre aussi à prier à leur tour comme lui (Luc 11 : 1).

Il y a par expérience, des meilleures heures de la journée qu’il ne faut pas rater, si l’on veut répondre régulièrement au rendez-vous du culte personnel. Plutôt que de donner des heures précises, je vous suggère d’étudier ensemble avec moi les caractéristiques communes à tous ces moments que je traite ici de « temps favorable ».

Ce texte est un extrait du livre « Redéfinir : Louange, Adoration et Culte » écrit par Athom’s Mbuma

Nous vous invitons à lire l’article suivant “Arrêtez le monde pour prier“.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *