Afficher le résultat unique

  • St Joseph modèle des consacrés et des prètres 1 (Retraite annuelle)

    Les prêtres doivent être saints, parce qu’ils sont les sanctificateurs du corps de Jésus-Christ. En cette qualité, ils tiennent la place de Jésus-Christ, qui fut lui-même le premier sacrificateur de son propre corps, lorsqu’il institua son adorable sacrement. Or, quelle sainteté est nécessaire pour occuper dignement une telle place, et pour exercer un tel nécessaire ? D’autant plus que le prêtre, quoique substitut de Jésus-Christ, à néanmoins, dans l’exercice de son ministère, une espèce de pouvoir sur Jésus-Christ même.

    Avec Saint Joseph, retenons que la fécondité spirituelle d’une âme consacrée et sacerdotale dépend en premier lieu de sa vie de prière: personnelle et communautaire. Si l’enfant de Dieu se relâche dans la prière, le diable réussira à le prendre au piège.

    Tout prêtre est donc invité à se laisser convaincre, par le témoignage de Saint Joseph, de la nécessité d’être un homme d’oraison et surtout de la possibilité de l’être, quelle que soit la charge parfois extrême du ministère. Mais il y faut une foi vive comme celle qui animait Saint Joseph et lui faisait accomplir des merveilles. La fidélité à la prière est d’ailleurs pour le prêtre un devoir personnel, dont la sagesse de l’Eglise a précisé dans les derniers documents plusieurs points importants, comme l’oraison mentale quotidienne, la visite au Saint Sacrement, le chapelet et l’examen de conscience.

    Je souhaite vivement que ce soit pour nous tous, l’occasion de favorise la croissance dans la vie spirituelle, la formation pastorale et le sensus Ecclesaie de chacun de nous.

    3.800 CFA