Satan veut nous pousser à l’égocentrisme. Une telle attitude s’exprime sous deux formes, aussi problématiques l’une que l’autre. À mon avis, peu lui importe celle que nous choisissons, car toutes les deux nous maintiennent éloignés de la volonté de Dieu et nous privent de la puissance qui appartient à l’enfant de Dieu. L’une et l’autre reposent sur le fait de déterminer notre valeur sur notre «moi» et non sur Dieu. 

Une personne arrogante, orgueilleuse, indépendante, auto-suffisante et ne comptant que sur elle-même, réagit ainsi: «Peu importe ce qui arrive, je gère, je n’ai pas besoin de Dieu ». Beaucoup de gens ignorent avoir cette position: nous disons avoir besoin de Dieu, mais cette attitude est subtilement révélée au travers de nos actes. Nous n’agissons pas comme si nous avions effectivement besoin de Dieu. En tant que croyants, notre confiance repose en Dieu, pas en nous-mêmes. 

La Bible ne cesse de répéter que nous ne sommes pas supposés placer notre confiance en nous-mêmes. En lieu et place, nous devons placer notre confiance en Dieu et croire qu’Il agit à travers nous. Satan veut que les personnes qui optent pour l’autre attitude se condamnent elles-mêmes. Elles sont en colère contre elles, compte tenu de leurs erreurs et de leurs fautes. Elles se détestent et se jugent inutiles, insignifiantes et dépourvues de tout intérêt. 

Certaines personnes ont une trop haute opinion d’elles-mêmes, tandis que d’autres en ont une trop faible. Beaucoup de gens n’apprécient pas leur apparence. Ils s’estiment peu attirants, ou sont convaincus d’être moches, alors qu’en réalité, ils sont attrayants. Le diable est un menteur ( Jean 8.44). Par le moyen de la tromperie, il cherche à nous éloigner de la vérité relative à notre identité et à notre héritage en Christ. Il veut nous empêcher d’apprécier pleinement la vie que Dieu a prévue pour nous et amoindrir, voire détruire, notre efficacité en Dieu. 

Un jour, lors d’une conférence que j’animais, le Seigneur m’a incité à demander à tous ceux qui n’aimaient pas leur apparence de s’avancer pour la prière. Sa demande m’a surprise. C’était la première fois, dans mon ministère, que je lançais un tel appel: «Que tous ceux qui s’estiment laids s’avancent». La réponse a été impressionnante. Une jeune femme, dans la file, ressemblait à un mannequin ! Elle était splendide. 

Présumant qu’elle n’avait pas compris le sujet de l’appel, je me suis dirigée vers elle en premier pour lui demander: «Avez vous bien compris que l’invitation s’adresse à toute les personnes qui se trouvent laides?». Des larmes ont commencé à couler sur son visage lorsqu’elle m’a répondu: «Toute ma vie, j’ai cru que j’étais horrible à regarder». Devant une telle confession, je me suis demandé si elle avait besoin de lunettes. Ceci est un parfait exemple d’une tromperie démoniaque. Si le diable ne vous tient pas suffisamment occupé à vous flageller pour vos erreurs ou vos faiblesses, il essaiera d’utiliser une bonne chose dans votre vie, et vous amènera à la considérer comme mauvaise ! 

Dieu approuve 

Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré… Jérémie 1.5

Après nous avoir créés, Dieu n’a pas dit: «Bon, maintenant, je crois qu’il est temps que j’apprenne à te connaître». La Bible dit qu’Il nous connaissait et nous a approuvés avant même de nous avoir formés dans le sein maternel. En Éphésiens 1.6 (VKJ), il est dit que Dieu nous a rendus acceptables dans le Bien-Aimé, grâce au sacrifice de Jésus-Christ. Dieu nous a approuvés avant que quiconque n’ait eu la possibilité de nous désapprouver. 

Si Dieu nous approuve et nous accepte, tels que nous sommes, pourquoi s’inquiéter de ce que les autres pensent de nous? Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous qui puisse faire une différence? (Romains 8.31)

Ce texte est un extrait du livre « Comment Regagner Confiance En Moi ? » écrit par Joyce Meyer
Nous vous invitons à lire l’article suivant “Perfection: la quête impossible“.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Mauvaise attitude.

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *