Nous avons compris que celui qui est l’essence de notre foi opère dans le domaine du  surnaturel. Il agit avec puissance comme il l’a fait avec le prophète Elie, et n’a aucun comparatif dans tout  l’univers. Fort de ce constat, nous comprenons que nous devons opérer aussi dans la même dimension, notre foi en Dieu doit nous amener à vivre dans une dimension surnaturelle. 

Bien qu’étant dans un monde physique et naturel, nous sommes destinés à expérimenter le surnaturel de Dieu au milieu de tout ce qui est naturel, si nous avons vraiment l’ADN d’enfant de Dieu, sachons que son souhait est que nous puissions être comme lui, autrement dit, il veut qu’en nous référant à la vie de Jésus-Christ, nous puissions être en contact avec lui, qui est dans les cieux en expérimentant et en vivant le surnaturelle parmi les hommes sur la terre.  J’aimerais donc que nous nous posions la question  existentielle suivante : 

« Sur quel type de standard je vis ma vie sur terre ? Sur le standard naturel ou surnaturel ? ». 

Cette question posée individuellement à tous, permettra réellement de savoir si nous avons la semence de « la foi qui n’échoue jamais » ou celle de «la foi qui échoue toujours ».      

Vie normale ou anormale ? 

Cela semble évident de vouloir une vie normale, personne ici ne voudrait d’une vie anormale, car pour beaucoup, tout ce qui est anormal porte une connotation négative. C’est la raison pour laquelle nous préférons souvent dire avec tranquillité aux gens « tout va bien, ma vie est normale », esquissant un grand sourire dans la foulée. Si quelque chose d’étrange, de bouleversant se passe et que cela a fini par se régler, nous dirons : « oui,  quelque chose d’anormale s’est passé dans ma vie récemment, mais maintenant tout est revenu dans l’ordre, tout est maintenant normal ».  

En entendant ce type de réponse, quelque chose m’intrigue ; je suis si bouleversé et je me demande, si en tant qu’enfant de Dieu, destiné à opérer dans le surnaturel, appartenant au Dieu faisant descendre le feu sur la terre, au Dieu ressuscitant les morts, au Dieu fendant la mer en deux, au Dieu qui je ne sais par quels principes et moyens à créer les cieux, la terre et tout ce qu’elle contient, au Dieu qui en son nom les aveugles voient et les lépreux sont purs, au Dieu qui a fait tellement de choses extraordinaires dépassant la logique humaine, je me demande si ma vie doit être normale ? Comment cela peut être possible d’avoir un Dieu qui fait des choses anormales et vivre une vie sur terre normale ? Comment cela est possible ?  

Je n’arrive pas à comprendre par quel moyen un enfant de Dieu peut se complaire à vivre dans le commun, sachant que Dieu est hors du commun. Comment puis-je dire que j’ai la foi en Dieu et produire des œuvres semblables à celui qui n’a pas Dieu ? Vous êtes d’accord avec moi que nous sommes dans un paradoxe total. 

En abordant le chapitre 2, nous avons vu de long en large la tripartie de l’homme, et nous avons compris que la nature divine est transmise à partir de l’esprit, et c’est dans l’esprit humain que l’Esprit de Dieu demeure, à cet instant le surnaturel de Dieu devient aussi une réalité pour l’homme, les miracles et les prodiges de Dieu deviennent une réalité pour l’homme. Nous devenons ainsi capables de produire tout ce que Dieu a produit ; n’oublions pas que nous sommes un temple ou on trouve en son plein milieu (Lieu très saint = esprit humain) l’arche de l’alliance symbolisant la présence de Dieu.    

Un enfant de Dieu, ne peut pas être ordinaire, il ne peut pas être comme tout le monde ; la nature de Dieu produit le surnaturel, et tout ce qui est surnaturel n’est pas normal. La foi, qui n’échoue jamais communique avec le surnaturel, si nous avons ce type de foi, le surnaturel de Dieu devient notre naturel au quotidien.  Si le monde marche et fonctionne dans un sens, nous devons marcher dans le sens contraire, si l’homme dépourvu de l’Esprit de Dieu vie selon la norme, nous devons marcher et vivre en dehors de la norme. 

La Bible nous parle de David le berger, fils d’Isaï, plus jeune de la famille sur lequel l’Éternel avait posé son regard pour devenir le futur Roi d’Israël. C’est ce jeune homme blond avec de beaux yeux et une belle figure qui est oint comme Roi au milieu de ses frères (1 Samuel 16 :12-13).  

Je ne vous mettrai pas toute l’histoire de David, car nous la connaissons tous, nous savons les grandes choses qu’il fait pendant son règne ; mais je voudrais qu’on se pose deux questions concernant David :  

Q1) Est-il normal qu’un berger devienne Roi ?  

Q2) Est-il normal que le plus petit devienne le Roi ? 

Vous répondriez avec moi que ce n’est pas normal, non ce n’est pas normal qu’un berger devienne Roi, et c’est même impensable que le plus petit soit choisi parmi les grands. Car, nous connaissons la norme, la norme nous dit que la royauté n’est que pour une classe privilégiée, ce ne sont que les aristocrates et les riches qui peuvent avoir ce droit. Mais comment un berger peut devenir le Roi, comment cela peut se faire, ce n’est pas normal. 

Lorsqu’on vit la foi qui n’échoue jamais, il se passe des choses que les hommes ne comprendront jamais. Dans la foi qui n’échoue jamais, le berger devient Roi et le plus petit est choisi parmi les plus grands. Nous ne devons pas nous plaire à vivre une vie normale, une vie dépourvue de surnaturel, nous devons nous habituer aux choses hors du commun, nous ne sommes pas faits pour vivre selon la norme de ce monde, non, nous devons vivre selon la norme du royaume de Dieu. 

Pourquoi pensons-nous souvent que nous n’avons droit qu’à une petite partie du surnaturel de Dieu ? 

Vivre dans cette dimension est accessible à tous, ce n’est juste pas pour une minorité de personne, c’est accessible à tous. Le même Saint-Esprit avec qui Pierre a fait des exploits dans actes des apôtres, est le même Saint-Esprit qui est en nous actuellement. Nous avons reçu  le « Christ Tout inclusif » comme le dit Witness Lee, c’est-à-dire nous avons sa même nature, pouvons vivre les mêmes expériences surnaturelles, pouvant faire les mêmes prodiges que lui ; comme lui, nous pouvons vivre dans un monde naturel en expérimentant le surnaturel de Dieu. 

Nous sommes des hommes spirituels, accoutumons-nous aux choses spirituelles, enlevons nous de la tête que le surnaturel n’est que pour les autres. Non ! C’est aussi pour toi, cela t’est aussi destiné, c’est ta dimension, celle qui doit être ton quotidien, celle que tu dois vivre tous les jours sans interruption. 

Le surnaturel fonctionne en collaboration avec le naturel, entre autres, c’est Dieu qui dépose une chose supplémentaire sur l’homme (Surnaturel), ceci montrant que l’homme est au centre de l’accomplissement des desseins de Dieu sur la terre. Nous, personnes ordinaires, ayant aucune particularité divine, pouvons prétendre aux standards divins, nous pouvons vivre l’extraordinaire divin illimité. 

Commençons dès maintenant à réaliser l’étendue grandeur du Dieu tout puissant, de celui qui est dessus de tout (YAHWEH), donnons-lui de la place pour une expression totale de son caractère en nous et vivre la foi qui n’échoue jamais. 

Ce texte est un extrait du livre « La Foi qui n’échoue Jamais: Vivre la Foi Palpable  » écrit par King Emmanuel MENIE.

Voulez-vous avoir plus de ces livres gratuits? Rejoignez-nous

Comments (0)


Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Required fields are marked *